Le Dr Gujadhur, du National Communication Committee, a soutenu ce samedi 28 mars que trois autres équipes, affectées au  »contact tracing », sont actuellement en “stand by”, prêtes à être déployées.

« Nous avions commencé avec deux équipes lorsqu’il y avait seulement quelques cas. Et les deux équipes pouvaient y faire face. Désormais, le nombre de cas a augmenté et nous avons aujourd’hui quatre équipes qui gèrent les cas locaux », a expliqué le Dr Gujadhur, avant d’ajouter qu’à n’importe quel moment, les trois autres équipes, en stand by, peuvent être déployées.

En ce qui concerne une désaffectation à grand échelle, le Dr Gujadhur a estimé que l’origine des cas à Maurice ne se trouve pas à un seul endroit.