Tout le monde pensait qu’avec le jugement en faveur du jockey Arena dans l’affaire Saziwayo que ce dossier allait être définitivement clos. Mais voila qu’un important rebondissement survient, moins de 24 heures après que les magistrats Bissoonauth et Neerooa aient rendu public leur jugement. Depuis vendredi soir, une bande sonore est en circulation dans le milieu hippique enregistrée lors d’une réunion qui tenue dans les bureaux privés du président du MTC, Gilbert Merven à Port-Louis en présence de deux autres administrateurs, Jean-Marc Ulcoq et Jeenarain Soobarah. L’Italien Guisseppe Parsi, qui est aussi l’agent du jockey Arena, était présent à cette réunion qui se serait tenue dans le sillage de la suspension et le retrait de la licence de Gregorio Arena après la course “scandaleuse” de Saziwayo le 10 août 2013 lors de la 8e course de la 24e journée.
La bande sonore que Week-End a pu écouter laisse clairement comprendre que Gilbert Merven, Jean-Marc Ulcoq, Jeenarain Soobagrah et Guisseppe Parisi se sont rencontrés pour discuter de ce dossier brulant. Le MTC avait agi avec une facilité déconcertante. Dans la bande sonore on entend Jeenarain Soobragah(qui a confirmé hier matin sur les ondes de Radio Plus sa présence dans cette réunion) pointer du doigt à l’ACP Dev Jokhoo, le Directeur Général du National Security Service (la police du renseignements).
Il avance entre autre que si l’affaire Saziwayo est allé aussi loin c’est qu’un des propriétaires se trouve être nul autre que «le chef du service secret à Maurice», qui de surcroit « ne fait rien sans l’aval du Premier ministre» qui «sait tout ce que fait» l’ACP Jokhoo. Il faut constater que lors du procès d’Arena, les enquêteurs étaient visiblement gênés lorsqu’il étaient contre-interrogés.