Photo illustration

Le ministre des Affaires étrangères et du Commerce international, Nando Bodha, se trouve actuellement au Kenya en vue de participer à la 110e session du conseil des ministres des pays ACP et au 9e sommet des chefs d’État et de gouvernement, qui aura lieu du 9 au 10 décembre. Ce 9e sommet, qui a pour thème “Un Groupe ACP transformé et engagé en faveur du multilatéralisme”, sera précédé de réunions ministérielles du 6 au 8 décembre.

Selon le porte-parole du groupe ACP, depuis le huitième Sommet tenu en Papouasie-Nouvelle-Guinée, d’importantes évolutions ont eu lieu, qui remodèlent les relations entre les États ACP et le reste du monde. Ces changements requièrent du Groupe ACP qu’il redéfinisse sa position et son rôle auprès de ses partenaires traditionnels et potentiels de développement tant au niveau international que régional.

Ce neuvième Sommet ACP aura pour objectif d’approuver les résultats des négociations en vue d’un nouvel accord de partenariat ACP-UE d’une durée de 20 ans ; de réviser les résultats et les impacts des activités du Groupe depuis 2016 et faire le point sur la mise en œuvre des engagements pris lors du huitième Sommet ; de réexaminer et d’adopter les modifications apportées à l’Accord de Georgetown, acte constitutif du Groupe ACP ; de donner des orientations politiques sur la manière dont le Groupe doit redéfinir sa vision et son rôle pour avancer le multilatéralisme ; de fournir un leadership politique et des orientations sur les structures institutionnelles ACP permettant de parvenir à un développement durable dans le cadre de l’Agenda 2030.

Pour le secrétaire général ACP, le Dr Patrick I. Gomes, ce neuvième Sommet est « une occasion unique d’obtenir l’accord de principe des dirigeants ACP en faveur de l’accord post-Cotonou, en vue de sa signature début 2020 ». Des questions fondamentales seront abordées au cours des réunions ministérielles, et « nous allons pouvoir explorer les voies et moyens de renforcer l’engagement des chefs d’État et de gouvernement ACP en faveur du multilatéralisme afin d’atteindre les objectifs du Programme des Nations unies pour le développement à l’horizon 2030, et répondre ainsi aux besoins actuels et futurs des citoyens des régions Afrique, Caraïbes et Pacifique », a-t-il dit.

Les Sommets ACP se tiennent en moyenne tous les trois ans dans un État membre du Groupe ACP. Ils donnent aux dirigeants du Groupe ACP, qui compte 79 États membres, la possibilité d’analyser les faits marquants intervenus sur la scène internationale en général.