photo illustration

Compte tenu du danger que représente le coronavirus, le ministère de l’Agro-industrie a décidé de bannir jusqu’à nouvel ordre l’importation des animaux vivants, des poissons ainsi que produits dérivés d’animaux en provenance de Chine. Cette mesure est entrée en vigueur lundi et concerne aussi l’importation de sauce d’huître, de viande réfrigérée, séchée et surgelée, d’objets faits avec des poils d’animaux et de nourriture pour animaux et poissons.

L’importation de la laine est également interdite ainsi celle du poisson congelé, surgelé et les fruits de mer séchés. Public, commerçants et importateurs sont ainsi avisés de cette interdiction. Un impact considérable est attendu sur des commerçants spécialisés dans la vente de poissons décoratifs pour les aquariums car plusieurs sociétés de coopératives se sont lancées récemment dans ce domaine. Les services vétérinaires du ministère de l’Agro-industrie effectuent actuellement un contrôle rigoureux sur les produits déjà importés avant la mise à exécution de cette interdiction.

D’autre part, plusieurs équipes du ministère de la Santé sont actuellement mobilisées pour vérifier les navires cargos dans le port. On insiste aussi sur le fait que cette mesure prise par le ministère de l’Agro-industrie « est une mesure de sécurité additionnelle pour redoubler la vigilance sur la santé publique, surtout lorsqu’il s’agit d’animaux vivants et de produits frigorifiés ». Jusqu’ici, fait-on remarquer au ministère de la Santé, le coronavirus ne se transmet pas à travers des produits.