Ils sont cinq passagers à avoir été placés en quarantaine à l’hôpital de Souillac, depuis hier mercredi 22 janvier, dès descente d’avion, suite aux risques de propagation du virus Coronavirus, qui sévit actuellement en Chine.

Actuellement sous observation, les cinq personnes ne présentent aucun symptôme du coronavirus à ce stade, indique le Dr Vasant Gujudhur,  responsable de la Communicable Disease Control Unit. Il avance que cette procédure est une mesure de précaution. Trois d’entre eux sont originaires de Wuhan, la région en Chine où l’épidémie a commencé. Les deux autres sont originaires de Pékin. « Dès que les passagers ont atterri à l’aéroport, nous les avons conduits à la salle d’isolement, à l’hôpital de Souillac comme mesure de précaution. Ils ont été soumis à des examens sanguins, mais aucun membre de cette famille ne présente des signes de la maladie à ce stade« , ajoute le responsable.

D’ailleurs le personnel hospitalier reste actuellement en alerte, car d’autres passagers en provenance de Chine sont également attendus et feront l’objet des mêmes procédures.

La Chine met en quarantaine Wuhan, au coeur de la mystérieuse épidémie, rapporte l’AFP.

La ville Wuhan est en quarantaine à compter du jeudi 23 janvier afin de limiter l’épidémie qui a déjà fait 17 morts.

La Chine prend les grands moyens contre le nouveau coronavirus qui a commencé à se répandre dans le reste du monde, mettant de facto en quarantaine à compter de jeudi la métropole de Wuhan, au coeur de l’épidémie.

Depuis 10H00 locales (2H00 GMT), plus aucun train ni avion ne doit en principe quitter la cité de 11 millions d’habitants située en plein centre de la Chine.

La ville des bords du Yangtsé est au coeur de l’épidémie qui depuis décembre a contaminé plus de 500 personnes et fait 17 morts, selon un dernier bilan communiqué mercredi soir. Toutes les personnes décédées ont succombé à Wuhan ou dans sa région.

« Les habitants ne doivent pas quitter Wuhan sans raison spécifique », a annoncé le Quartier général chargé de la lutte contre l’épidémie au niveau municipal.

Cette décision est prise afin « d’enrayer efficacement la propagation du virus », a-t-il expliqué, alors que la Chine s’apprête à entrer vendredi dans son long congé du Nouvel an, qui occasionne chaque année des centaines de millions de voyages.

La décision ayant été annoncée pendant la nuit, les habitants de Wuhan (prononcer « Wou-ranne », ndlr) n’ont pas pu planifier un éventuel départ.

En début de matinée, il restait possible de quitter la ville en voiture, selon un reporter du site internet d’information The Paper.

A Genève, le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a salué les mesures « très, très fortes » prises par la Chine, estimant qu’elles allaient « diminuer » les risques de propagation hors de ses frontières.

Mise à jour (14h40 – 23 janvier 2020)

Une deuxième ville de Chine devait être placée en quarantaine de facto jeudi, dans le but d’enrayer l’épidémie de nouveau coronavirus qui a déjà entraîné une mesure similiaire dans la métropole de Wuhan (centre).

La circulation des trains à Huanggang, une ville de 7,5 millions d’habitants située à 70 km à l’est de Wuhan, sera interrompue jusqu’à nouvel ordre en toute fin de journée, a annoncé la mairie.

Dans le monde  

Le virus de la famille du Sras, le Coronavirus a gagné plusieurs pays d’Asie et même les Etats-Unis, où quelques cas ont été recensés.

Les contrôles de température corporelle se sont généralisés dans plusieurs aéroports d’Asie, du Pacifique, au Royaume-Uni, au Nigeria et en Italie.

Les symptômes 

Sa période d’incubation serait d’environ 14 jours. Cette maladie se manifeste sous les symptômes tels que la fièvre, les difficultés respiratoires, ainsi que la toux.