(Photo by NICOLAS ASFOURI / AFP)

Fermeture des frontières, suspension des visas pour les visiteurs chinois: les autorités en Asie prennent des mesures drastiques pour tenter de se protéger du nouveau coronavirus apparu en Chine.

– Hong Kong –

La région semi-autonome de Hong Kong s’est refusée à fermer la frontière avec la Chine continentale, comme le demandait une partie de l’opinion. L’exécutif a toutefois fermé six de ses 14 points de passage terrestre avec le reste du pays.

Les visiteurs en provenance de la province centrale du Hubei, épicentre du virus, sont interdits d’entrée à Hong Kong.

Les salles de sport, les piscines, les plages et les musées ont été fermés par mesure de précaution.

– Japon –

Toute personne suspecte d’être contaminée peut être empêchée de pénétrer au Japon.

– Russie –

La Russie a annoncé jeudi son intention de fermer ses quelque 4.250 km de frontière avec la Chine pour lutter contre de la propagation du nouveau coronavirus. Des restrictions sur la délivrance de visas aux Chinois ont aussi été introduites.

– Kazakhstan –

Ce pays d’Asie centrale a annoncé mercredi l’arrêt de la délivrance de visa pour les citoyens chinois et la suspension de toutes les liaisons ferroviaires et de bus vers la Chine.

Les vols entre les deux pays seront suspendus à partir du 3 février.

– Malaisie –

Les visiteurs en provenance de la ville de Wuhan et de la province du Hubei ont été interdits d’entrée sur le territoire malaisien.

– Mongolie –

La Mongolie a pris jusqu’à présent les mesures les plus draconniennes des pays dans la région: fermeture des frontières avec la Chine, fermeture des écoles et suspension de tous les événements publics.

– Iles Mariannes du Nord –

L’archipel du Pacifique a interdit d’entrée tous les voyageurs en provenance de Chine. Le tourisme chinois est pourtant l’une des principales ressources de ce territoire américain.

– Corée du Nord –

L’interdiction des touristes étrangers a été annoncé le 22 janvier dans ce pays déjà presque totalement coupé du monde.

Pyongyang avait déjà pris de telles mesures en 2014 pour se protéger du virus Ebola, même si aucun cas n’avait été recensé en Asie.

– Papouasie Nouvelle Guinée

Le pays a fermé mercredi ses entrées aériennes et maritimes à tous les voyageurs étrangers en provenance d’Asie.

Les habitants de Papouasie Nouvelle Guinée revenant de pays asiatiques seront mis en quarantaine pendant 14 jours.

– Philippines –

Les visas délivrés aux Chinois dès leur arrivée aux Philippines  ont été suspendus mardi pour ralentir les entrées. Les Philippins se sont vus déconseiller de voyager en Chine.

Les vols entre Wuhan, épicentre du virus en Chine, et l’ile touristique philippine de Boracay ont été suspendus.

– Singapour –

Singapour a annoncé mardi qu’il interdirait son territoire aux personnes ayant voyagé dans la province du Hubei.

– Sri Lanka –

Les ressortissants chinois devront désormais demander un visa en ligne à la place de se le voir délivrer à leur arrivée au Sri Lanka.

– Taiwan –

Taiwan a imposé une interdiction quasi complète d’entrée des touristes chinois sur son territoire. Seuls les voyages d’affaires sont encore permis.

– Vietnam –

Le Vietnam va suspendre la délivrance de visas aux touristes chinois originaires de la province du Hubei, sauf cas d’urgence. Les personnes suspectées d’être contaminées peuvent être interdites d’entrée dans le pays.

burs-jm/jta/cf/phv