Le ministre du Tourisme, Joe Lesjongard, compte réadapter la stratégie marketing de son ministère en raison de l’épidémie de coronavirus qui sévit en Chine. « Nous sommes devenus une destination de refuge en quelque sorte », a-t-il affirmé en conférence de presse hier, jeudi 30 janvier.

Selon le ministre du Tourisme, Air Mauritius a enregistré un taux d’annulation de l’ordre de 75%, soit une baisse de 1 000 touristes, en raison de l’épidémie de coronavirus.

« Les voyageurs opteront pour une escale dans notre pays plutôt qu’en Chine. Mais il ne faut pas pour autant non plus se réjouir, car il y a eu des pertes humaines depuis l’annonce du coronavirus, et on souhaite qu’une solution soit trouvée afin que cette épidémie ne devienne pas un phénomène mondial », a déclaré Joe Lesjongard.

Il se veut néanmoins rassurant, en expliquant que toutes les dispositions ont été prises au niveau de l’aéroport, des ministères et autres départements du gouvernement.

En ce qui concerne la suspension des vols vers Shanghai par la compagnie aérienne nationale, Joe Lesjongard soutient qu’il est « très difficile » de prédire combien la Chine ou les autres pays peuvent être affectés par cette épidémie.

« J’avais dit qu’il fallait redoubler d’efforts pour augmenter le nombre de touristes chinois. Le coronavirus a malheureusement bousculé les protocoles concernant cette part du marché touristique. Nous irons vers d’autres marchés afin de combler le manque de touristes », a-t-il déclaré.

Il a insisté, cependant, sur le fait que, malgré le coronavirus, le bilan des arrivées d’autres pays reste positif.