Le Club M a connu une dure entrée en matière hier dans la Cosafa Cup, au Moruleng Stadium, contre le Zimbabwe. Les protégés de Didier Six se sont inclinés 2-0 face aux vice-champions de la compétition.
28 minutes. C’est le temps qu’aura tenu la défense mauricienne avant de craquer une première fois. D’autant que les Mauriciens, par l’entremise de Bruno Ravina, ont raté l’ouverture du score (25e). Mais trois minutes plus tard, Carlos Rusere venait crucifier la défense.
De là, les choses s’annonçaient un peu plus compliquées. Le deuxième but intervint peu après l’heure de jeu. En effet, Ronald Chitiyo envoyait à son tour la sphère dans les filets de Kevin Jean-Louis, qui aura malgré tout été héroïque, si ce n’est ces deux buts.
Cette première défaite passe mal pour le sélectionneur. « Le Zimbabwe a été une très bonne équipe. J’admets que notre adversaire nous a dominés », souligne Didier Six. Cependant, il rappelle que le Zimbabwe n’est pas né de la dernière pluie. « Il ne faut pas oublier que les Zimbabwéens sont vice-champions de la Cosafa Cup ».
De son côté, Yash Veeranah, qui portait encore une fois le brassard de capitaine, parle d’une remise en question. « Nous devons absolument nous ressaisir. Il y a encore deux matches à jouer », déclare le joueur, qui se veut optimiste.
L’autre match de la poule A, disputé un peu plus tôt au même stade, a vu la Namibie et les Seychelles se séparer sur un score nul (0-0). Au classement du groupe, le Zimbabwe, fort de sa victoire sur Maurice, occupe la première place avec trois points. Suivent la Namibie et les Seychelles avec un point chacun. Ensuite, Maurice, dernière, avec aucun point acquis.
La prochaine sortie du Club M est prévue demain contre la Namibie au stade Moruleng. Un défi de taille pour les protégés de Didier Six, qui affronteront jeudi les Seychelles.