L’équipe masculine des Quatre Bornes Warriors et la formation féminine de l’Association Sportive Vacoas-Phoenix ont réussi avec brio leur baptême du feu dans une compétition nationale de handball.
Au cours des quarts de finale de la Coupe de la République tenus le week-end dernier, ces deux équipes ont repoussé le challenge de deux adversaires sans doute plus rodés et expérimentés, soit respectivement l’ASPL 2000 et le Plaisance HBC. Les Warriors et l’ASVP auront affaire à très forte partie au cours des demi-finales prévues le week-end prochain. Les Quatre-Bornais affronteront le Curepipe Starlight, tenant du trophée, et l’ASVP défiera l’USBBRH, vainqueur du dernier championnat national.
Opposés à l’ASPL 2000, les Quatre Bornes Warriors, placés sous la férule du Français Damien Dupaty, ont donc su trouver les ressources nécessaires pour résister jusqu’au bout à la formation de la capitale et s’imposer sur le score de 23-21. Même si elle bénéficie d’une dérogation pour participer à cette compétition, l’équipe de la ville des fleurs, tout en comptant sur des joueurs volontaires, peut continuer à jouer les trouble-fête.
De son côté, le Curepipe Starlight a eu toutes les peines du monde pour se défaire du Plaisance HBC lors d’un duel qui constituait un remake de la finale de la dernière édition. À l’arrivée, un succès au couteau (27-26) pour l’équipe de la ville lumière. Par contre, l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill n’a pas eu à forcer son talent pour vaincre les jeunes éléments de Bambous Wanderers, qui en étaient également à leur première participation à une compétition nationale. Le score de 55-9 se trouve être ainsi des plus logiques. Victoire également aisée de l’ASVP, qui a pris le meilleur de Curepipe Blue Star sur le score de 34-16.
En féminin, le seul quart de finale a donc favorisé les desseins de l’ASVP. Avec la Malgache Jacqueline Rasoarivelo, très en verve, l’ASVP a mis à la raison le Plaisance HBC (22-19) pour se mettre davantage en confiance en vue des prochaines confrontations.