Une charge de drug dealing (possession of synthetic cannabinoid for the purpose of distribution) a été retenue contre Aditish Oogarah, 30 ans, le fils de Nandanee Soornack, qui avait été pris hier en possession de drogue synthétique et de cannabis. Ce dernier a été traduit en cour de justice ce mercredi 13 mars.

Le trentenaire nie les accusations portées contre lui. La police ayant objecté à sa remise en liberté conditionnelle, il reste en détention provisoire et a été conduit à la prison de Beau-Bassin. A sa sortie du tribunal, Aditish Oogarah a déclaré qu’il s’agit d’une « vengeance politique ». Sa prochaine comparution est prévue pour le 2 avril.

Pour rappel, les officiers de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) ont interpellé Aditish Oogarah et l’ont fouillé vers 18h50 à Rue Edouard Rouillard, Floréal, ce mardi. Selon la police, de la drogue synthétique (3.7 grammes) renfermée dans du ruban adhésif noir a été retrouvée dans la poche de son pantalon. Une perquisition de son domicile a permis aux officiers de retrouver 13.30 grammes de cannabis gardés dans du papier journal sur un meuble en bois au-dessus des toilettes.

Par la suite, Aditish Oogarah a été emmené au bureau de l’ADSU pour y être entendu avant d’être placé en détention.