Arrêté dans le sillage de l’enquête sur la saisie record de 135 kg d’héroïne, Geeanchand Dewdanee a comparu hier devant la magistrate Renuka Dabee. C’était dans le cadre de son procès institué par l’ICAC dans une affaire de pot-de-vin. Me Rama Valayden, qui était l’homme de loi de Geeanchand Dewdanee, avait, lors de la dernière audience, demandé à se retirer en tant que représentant légal. L’accusé a retenu les services de Me Neil Pillay.
Me Valayden avait demandé à se retirer du procès car il est aussi l’avocat de Navind Kistnah. Ce dernier et Geeanchand Dewdanee sont tous deux des suspects dans la saisie record de drogue au port. Rama Valayden a justifié sa demande afin qu’il ne soit pas « professionnally embarassed ». La magistrate a ajourné le procès pour que Geeanchand Dewdanee se trouve un autre avocat. Il a ainsi informé la cour hier qu’il a retenu services de Me Neil Pillay. Son procès sera entendu le 4 octobre.
Il est reproché à Geeanchand Dewdanee, un des directeurs de Brilliant Resources Consulting Ltd, d’avoir offert un pot-de-vin de Rs 200 à un policier le 1er avril 2011, à Port-Louis, afin d’échapper à une contravention. Une charge de “bribery of public official” sous la Prevention of Corruption Act (PoCA) pèse sur lui, de même qu’un “prohibition order”. Il a plaidé non coupable.
Lors d’une précédente comparution, Me Rama Valayden avait déclaré que son client était « inapte à faire face à un procès ». Geeanchand Dewdanee avait, lui, évoqué des raisons de maladie. Toutefois, le représentant de l’ICAC, Me Atish Roopchund, avait indiqué que l’accusé ne serait pas examiné par un panel de médecins.
Geeanchand Dewdanee a été arrêté dans le cadre de la saisie de 135 kg d’héroïne, d’une valeur marchande de Rs 2 milliards, dans le port le 9 mai dernier. Depuis, une charge provisoire d’importation de drogue pèse sur lui et il est toujours en détention. Il lui est reproché d’avoir apposé sa signature sur une facture relative à l’importation des compresseurs qui contenaient ladite drogue.