Cinq membres d’une même famille ont été reconnus coupable d’avoir agressé un proche lors d’une dispute. Le magistrat Goolshan Sharma Jorai a conclu que les quatre accusés ont « agi de concert pour un but commun ».
Selon les faits, le plaignant rentrait chez lui quand il a vu un des accusés dans sa cour. Il est alors allé lui demander les raisons de sa présence. L’accusé, vexé, l’aurait alors insulté et une dispute a éclaté. Les autres accusés, qui se trouvaient près de la scène, ont décidé d’intervenir. L’un d’eux, un ex-policier, aurait immobilisé la victime pour permettre aux autres de lui assener des coups au visage et sur le corps.
Lors du procès, le plaignant a soutenu que sa famille n’était pas en bons termes avec les accusés car l’un d’eux, sa belle-soeur, avait perdu un litige contre lui en cour concernant une propriété. En cour, le plaignant a également été accusé d’avoir consigné de fausses déclarations car il avait été poursuivi auparavant par un des accusés pour agression. Mais il devait rétorquer que cette accusation a été rayée. Autre zone d’ombre, le fait que le plaignant, un grand gabarit, aurait été agressé par des femmes. La cour devait conclure que les femmes n’ont pas agi seules mais « de concert » avec d’autres proches pour l’agresser.