Les doutes émis sur le projet Metro Express par le président du Parti Travailliste, Patrick Assirvaden, lors d’un congrès au courant de cette semaine, ont vite fait réagir Metro Express Ltd (MEL). Dans un communiqué émis sur son site Internet, la compagnie donne l’assurance sur l’état de ses trains et sur les quatre niveaux d’assurances « respectés par les différentes parties concernées ». A noter que la compagnie annonce également, en vue de rassurer le public, une visite la semaine prochaine à l’intention de la presse afin d’en expliquer les opérations.

Alors que les trains ont été qualifiés de « retapés » par Patrick Assirvaden, MEL dément et avance que les Urbos 100 de la compagnie espagnole CAF sont « neufs » et « ont été construits en respectant les normes européennes ». Ces trains de 3e génération, selon le communiqué, « sont considérés comme les meilleurs Light Rail Vehicles au monde ». De plus, pour donner plus d’assurance sur ces trains, MEL fait ressortir que ceux-ci sont utilisés dans plusieurs pays tels les États-Unis, la Suède, la France et l’Allemagne.

La compagnie mauricienne soutient que ses consultants se sont même rendus en Espagne pour assister à la construction. Répondant aux propos de l’ancien député rouge à l’effet qu’un “dashboard” ait brûlé, Metro Express rétabli les faits en soutenant qu’il n’y a « jamais eu de court-circuit » et que son système « n’est jamais tombé en panne ».

Par ailleurs, MEL rassure que des “trial runs” sont effectués tous les jours par des Train Captains d’expérience de Singapour et que des Train Captains mauriciens les accompagnent. Au niveau de l’assurance qualité, MEL rassure que Larsen & Toubro indiquent que les travaux sont effectués « suivant les normes établies par la compagnie RITES qui supervise les travaux de L&T ».

En troisième lieu, les consultants de la Singapore Cooperation Enterprise et de MEL sont aussi à pied d’œuvre dans l’exercice d’assurer que tous les aspects du projet sont respectés. Pour finir, SMRT assure que MEL est « prêt » à suivre les protocoles établis. À noter qu’à partir du 1er novembre, les passagers voyageront gratuitement dans les trains de Metro Express pendant un mois.