Des membres de la Confédération des Travailleurs du Secteur Privé (CTSP) s’étaient rassemblés devant l’hôpital Victoria, à Candos, ce vendredi 19 octobre, afin de dénoncer la présence de l’amiante dans quelques-unes des salles du centre hospitalier.

Jane Ragoo, porte parole de la CTSP, a rappelé que, en 2015, le gouvernement avait prévu un budget de Rs 100 millions pour éradiquer l’amiante partout à travers Maurice. Une opération qui devrait comprendre 3 113 maisons à la Cité EDC, le bâtiment Emmanuel Anquetil et la toiture de certains bâtiments de l’hôpital Candos.

La CTSP, qui fait partie d’un comité constitué pour gérer le budget consacré à l’éradication de l’amiante, constate que « rien n’a été fait » à ce sujet au niveau du gouvernement. « Où est passé l’argent pour éradiquer l’amiante à Maurice », se demandent les membres de la confédération.

« Nous sommes presque qu’à un an des prochaines élections. Nous voulons savoir quand le travail va débuter », se demande Jane Ragoo.

Reeaz Chutto, président de la CTSP, considère, lui, que la situation est « grave » et qu’il est « impératif » d’évacuer les patients affectés par ce produit toxique.