L’instauration d’un comité, annoncée hier par Mario Bienvenu lors de la séance du conseil, pour se pencher sur la rénovation de la salle des fêtes de Curepipe, a été vivement contestée par les membres de l’opposition. Ananda Rajoo, conseiller mauve, est d’avis qu’une aide financière du gouvernement à ce sujet devrait être sollicitée.
Le bâtiment, abritant la salle des fêtes de Curepipe, se trouve dans un état de décrépitude et la municipalité de Curepipe envisage des travaux de rénovation en vue de redonner à ce « bijoux du patrimoine » ses couleurs d’antan. Dans cette optique, Mario Bienvenu, le maire de Curepipe a annoncé la mise en place d’un comité qui devrait tabler sur la marche à suivre. Toutefois, cette mesure est vivement contestée par les membres de l’opposition qui réclament l’aide du gouvernement à ce sujet.
Ananda Rajoo, ex-maire de la ville lumière, a demandé à la municipalité d’écrire une lettre aux autorités compétentes pour y exposer la situation et formuler une demande pour l’obtention d’une aide financière afin de pallier les lacunes infrastructurelles du bâtiment. « Un appel d’offres doit être lancé. Il est impératif de demander au gouvernement s’il est disposé à financer les travaux », a expliqué le chef de file des mauves au Mauricien. Selon lui, « un comité ne résoudra pas le problème. Il faut des mesures concrètes et un personnel qualifié pour entretenir le bâtiment ». Il a également abordé les revenus de l’hôtel de ville perçus de la location du bâtiment. « L’hôtel de ville est utilisé pour des événements tels que les mariages, les bals et les conférences… », dit un cadre municipal. Annuellement, la location de cet édifice rapporte au minimum Rs 1 million. M. Rajoo estime qu’il y a « une mauvaise utilisation de l’hôtel de ville et des fonds ».
Rappelons qu’un rapport du département Welfare de la municipalité en janvier 2013 souligne l’état vétuste de l’hôtel de ville de Curepipe. L’oxydation des structures provoque l’affaissement du bâtiment. Le rapport préconise que les ornements métalliques rongés, les revêtements muraux et les ouvertures demandent à être réparés, entre autres…