Annoncé comme un des favoris au podium sur l’Étoile de l’océan Indien la semaine dernière à La Réunion, Yannick Lincoln, aura finalement vécu une semaine cauchemardesque. Le leader du Vélo club des Jeunes Cyclistes de Curepipe-Bank One (VCJCC-Bank One) a souffert d’une mauvaise grippe et a été contraint à l’abandon avant la 5e étape, samedi dernier.
« Je ne me sentais pas bien à l’aéroport le jour du départ mais je pensais que cela irait mieux une fois arrivé à La Réunion. Le lundi, nous sommes allés reconnaître le parcours du prologue et je n’ai pas du tout fermé l’oeil de la nuit. Le mardi, j’ai fait le prologue tant bien que mal et je croyait encore que j’allais aller mieux. Mais au départ de l’étape de mercredi, la pluie s’est mise à tomber et je crevais de froid. Les échappés partaient et moi, j’étais à l’agonie derrière. Je m’étais dit que j’allais tenter quelque chose sur la route du retour mais je n’avais pas grand-chose dans les chaussettes », relate Lincoln, dépité. Au matin de la dernière journée de compétition (le samedi) qui comprenait deux étapes, soit un contre-la-montre individuel le matin et un circuit l’après-midi, le Mauricien décide de jeter l’éponge, de peur d’aggraver son état de santé. Deux coéquipiers de Lincoln, soit Sébastien Tyack (victime d’une chute lors de l’étape du vendredi) et Mathieu Le Blanc (lors de l’ultime circuit) ont aussi abandonné.
Par contre, les Australiens de Suzuki-Trek Riders ont mené l’un des leurs à la victoire finale. Mitchell Lovelock, 20 ans, a écrasé la concurrence lors du contre-la-montre individuel de cette 11e édition de l’Étoile et donné un aperçu de son potentiel. Solide dans la montagne, s’appuyant sur un travail d’équipe sans faille et une tactique appliquée à la lettre, son sacre ne souffre d’aucune contestation.
Lovelock qui s’alignera bientôt au Tour de Chine avec des ambitions, a bouclé l’épreuve avec un temps combiné de 9h52:23, devançant le Néo-Calédonien Thierry Fondère de 48 secondes et le prometteur Réunionnais, Rudy Sautron d’une minute et 15 secondes.
Le meilleur Mauricien au final a été Grégory Piat du Black River Sports Club-Isostar qui a pris une honorable 18e place à 14 minutes et 39 secondes du vainqueur.