Elle trace sa route. Petit à petit, Kimberley Le Court de Billot, jeune espoir féminin du cyclisme mauricien ne cesse de monter en puissance. Impressionnante lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse à Nanjing, elle sera cette fois-ci en action sur le contre-la-montre individuel ce lundi et la course en ligne quatre jours plus tard. Encore une occasion pour elle de prouver sa valeur sur l’échiquier mondial…
Kimberley Le Court de Billot est actuellement dans une superbe dynamique. Médaillée de bronze des Championnats d’Afrique de Vélo-Tout-Terrain de la catégorie Juniors en début d’année en Afrique du Sud, la jeune cycliste s’est particulièrement illustrée lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) à Nanjing, notamment au clm individuel (11e place sur 31 adversaires), au VTT cross-country (7e place sur 30) et à la course en ligne (5e sur 61). Elle s’attaque désormais aux Championnats du monde de cyclisme sur route, programmés pour la période du 21 au 28 septembre à Ponferrada en Espagne. Elle  sera en action sur le clm individuel lundi (13,90 km) et la course en ligne (72,80 km) vendredi.
L’objectif sera de rivaliser avec les meilleurs. Comme elle l’avait clairement indiqué dans les colonnes de Week-End, elle n’a pas peur d’aller au charbon. « Je vais donner mon maximum. Je suis une compétitrice et j’ai confiance en mes capacités. Depuis Nanjing, je suis beaucoup plus forte mentalement et je compte poursuivre sur cette bonne dynamique », explique-t-elle. Elle soutient,  » C’est ma dernière année chez les juniors. C’est une raison de plus pour moi de donner tout ce que j’ai. La compétition est très relevée dans ma catégorie, elle le sera encore plus avec les -23 ans car je serai amenée à concourir face à des cyclistes de l’élite. C’est d’ailleurs une aubaine pour moi car cela me permettra de progresser »
À titre d’information, la longueur des clm individuels varie entre 13,9 km pour les femmes juniors et 47,10 kilomètres pour les hommes élites. Toutes les épreuves commencent et se terminent à Ponferrada et passent par La Martina, Posada del Bierzo et Carrecedelo. Un court tronçon avant d’arriver dans Ponferrada est construit pour ces championnats. Excepté pour l’épreuve masculine élite, les parcours sont assez plats, jusqu’à la montée raide située à quelques kilomètres de l’arrivée avec un dénivelé de plus de 100 mètres et une inclinaison maximale de 7% quelques kilomètres avant la ligne d’arrivée.
Force est de constater toutefois que notre compatriote a une carte à jouer sur le clm individuel. La principale concernée, seule représentante mauricienne, a conscience que sa tâche s’annonce très dure. « C’est différent des Jeux Olympiques de la Jeunesse où deux filles par pays avaient le droit de concourir. Cette fois-ci, c’est passé à six cyclistes par pays. Ce qui fait que je serai livrer à moi-même tandis que les autres travailleront en équipes pour leurs pays pour mener une seule cycliste vers la victoire finale. Ce ne sera pas évident dans la course en ligne mais lors du clm individuel, j’espère réaliser un super chrono », explique-t-elle.
Kimberley Le Court de Billot est une battante. Mis à part le talent, elle se distingue également par sa combativité, sa rigueur et sa volonté. Des atouts qui lui seront très bénéfiques dans les deux épreuves. Nul doute qu’elle se démènera comme un beau diable pour faire honneur au quadricolore. Évoluant au sein de l’équipe sud-africaine du Team Time Freight VELOlife, elle s’est fixé comme objectif les JO de Rio de 2016. Pour rappel, son déplacement a été entièrement financé par son père, Bernard. Ce dernier avait d’ailleurs fait un appel à la Fédération Mauricienne de Cyclisme (FMSC) pour être en mesure d’accompagner sa fille mais il s’est heurté à un non catégorique.
Quoi qu’il en soit, le spectacle sera très certainement au rendez-vous avec cette jeune étoile de la petite reine.