Un club cycliste est en gestation dans la région est de l’île, plus précisément à Flacq. L’idée est à mettre à l’actif de Jean-Philippe Lagane qui s’est entouré de quelques personnes de bonne volonté pour faire démarrer le projet. L’idée est concrètement de doter le Faucon Flacq Sporting Club qui est un club omnisports, d’une section cycliste.
« J’ai été cycliste quand j’étais plus jeune et je suis revenu dans le circuit il y a quelques temps vu que mes deux fils ont commencé à faire du vélo au sein du VCJCC. J’ai aussi encadré quelques jeunes ces derniers temps dans la région de Curepipe et je pense que c’est possible de trouver des jeunes ayant du potentiel dans la région est de l’île également », explique Jean-Philippe Lagane à Week-End.
Notre interlocuteur a sollicité les sucreries de FUEL, Deep River Beau Champ et Constance La Gaieté (où il travaille d’ailleurs) pour obtenir des fonds CSR (Corporate Social Responsibility) afin de lancer le projet. « Sous la dynamique de Christian Marot (General Manager de Deep River Beau Champ) et Nicolas Boullé, le sport a été relancé dans la région est de l’île. Le Faucon Flacq a des équipes de football, volley-ball et par la suite, des sections de boxe et d’athlétisme ont été mises en place. Je me suis dit que cela aurait été une excellente chose si l’on faisait de même pour le cyclisme », indique Jean-Philippe Lagane.
Mais pour mettre en place cette section cycliste, il faut des fonds d’autant que le vélo est un sport onéreux. « Il nous faut des fonds et nous avons ainsi sollicité FUEL, Deep River Beau Champ et Constance La Gaieté afin d’obtenir des fonds CSR. Le problème est que la loi a été revue en ce qui concerne la CSR et que les compagnies donatrices doivent reverser la moitié des 2% de leurs profits au gouvernement et ne peuvent disposer que de l’autre moitié pour financer les projets de leur choix. C’est pour cela que nous devons solliciter d’autres compagnies pour nous aider », confie notre interlocuteur.
C’est ainsi que la Mauritius Commercial Bank (MCB), Phoenix Beverages Ltd et la Mauritius Union Assurance ont été sollicitées. « Nous voulons créer une école de cyclisme et donner des vélos aux jeunes que nous allons encadrer », note Jean-Philippe Lagane.
Celui-ci souhaite organiser une course avec le soutien d’Emcar à l’intention des jeunes de Flacq et des régions avoisinantes. « A partir de là, les jeunes de 13-14 ans (minimes) qui démontre un potentiel seront pris au sein de l’école. Dépendant des fonds dont nous disposerons, nous souhaitons enrôler 6 ou 8 jeunes. On renouvellera l’expérience chaque année afin de créer une pépinière », explique Jean-Philippe Lagane.
Pour encadrer ces jeunes, celui-ci sera aidé de Keshaw Sharma Ganga, Dylan Podestin, Pradeep Mooneesawmee, Sylvain Constant et Harryduth Rambojun.
Ces bénévoles se relayeront pour assurer l’entraînement de ces jeunes de l’école de cyclisme à la raison de trois séances hebdomadaires.
La phase initiale de ce projet s’étalera sur une durée de trois ans. A l’issue de cette période, les jeunes auront pris du galon et seront en mesure de se frotter aux meilleurs du peloton local.