La sélection mauricienne a connu une dure semaine au Tour du Rwanda, où elle disputait pour la première fois de son histoire une épreuve de l’Africa Tour. Une course visiblement trop relevée pour les Mauriciens, qui n’ont jamais vraiment pu jouer les premiers rôles.
À bien y voir, les Mauriciens ont, pendant les premiers jours, tenu la gageure contre des formations aussi puissantes que la Dimension Data ou les sélections rwandais et érythréennes. La 12e place d’Olivier Lecourt à l’issue du prologue, puis sa dixième place au cours des deux étapes, ont placé Maurice sur la carte de l’Africa Tour.
Cela dit, les autres jours seront plus compliqués pour la sélection mauricienne, avec le retour brutal à la réalité du haut niveau. En témoigne la 25e place au général d’Olivier Lecourt, lui qui évolue en France. Dans ce contexte, le coureur a réalisé une performance digne d’être soulignée, d’autant qu’il a perdu à un moment le soutien de Christopher Lagane, victime d’une intoxication alimentaire.
Lecourt a terminé l’épreuve à 20’25 du vainqueur, le Rwandais Joseph Areruya de la Dimension Data. Les deux autres Mauriciens qui restaient en course, Alexandre Mayer et Matthew How, ont pris les 48e et 55e places respectivement. Yannick Lincoln, a lui aussi été forcé à mettre pied à terre pour des raisons mécaniques.
Pour en revenir à la dernière étape dimanche, dont l’arrivée se jouait à Kigali, elle a souri au Rwandais Valens Ndayisenga de la Tirol CT. Ce dernier, vainqueur sortant, s’est offert un baroud d’honneur en devançant à l’arrivée Redwan Ebrahim (Sel. Érythrée), Cameron Piper (Team Illuminate), l’Allemand Nikodemus Holler (Bike Aid) et l’Érythréen Metkel Eyob (Dimension Data) au terme d’un sprint qui l’aura vu passer la ligne après 2h58’13.
Olivier Lecourt, Alexandre Mayer et Matthew How termineront cette ultime étape aux 36e, 43e et 44e places, avec 3’13 et 7’08 de retard sur le vainqueur respectivement.