Pour Kalyanee Juggoo, le budget 2014 présenté par le vice-Premier ministre et ministre des Finances, vendredi dernier, est « responsable » et reflète « la vision du Premier ministre ». « It is not the duty of a responsible government to create jobs », a déclaré la députée rouge lors de son intervention à l’occasion des débats budgétaires au parlement hier, en présence de quelques-uns de ses mandants.
Kalyanee Juggoo a commencé son intervention en évoquant les publications internationales comme celle de Moody’s ou le rapport de la Banque mondiale qui donnent une place de choix à Maurice pour faire des affaires dans le but de convaincre les membres de la chambre et la population que « Maurice est un pays de toutes les possibilités et opportunités ».
Elle a aussi rappelé que Xavier-Luc Duval a été désigné meilleur ministre de Finances de l’Afrique. Pour elle, les mesures budgétaires donneront des résultats qui seront visibles sur le long terme.
Kalyanee Juggoo estime que le budget crée des conditions pour améliorer la situation au niveau économique. Pour elle, « ce n’est pas au gouvernement de créer de l’emploi mais au secteur privé ». Le gouvernement, quant à lui, a pour responsabilité de créer le climat nécessaire pour que la création d’emploie se concrétise. Cela se fait à travers la formation des ressources humaines, par exemple. Elle a loué les mesures annoncées pour faciliter l’obtention de permis d’opération pour les petites et moyennes entreprises.
Pour l’intervenante, une prévision de 3,7 % à 4 % de croissance pour 2014 est tout à fait satisfaisante. « La progression est constante dans tous les secteurs et surtout au niveau de la situation de la femme mauricienne ». Elle a cité des exemples dans de nombreux domaines comme les infrastructures publiques, la santé avec la construction des hôpitaux, le développement des PME.
Avant de terminer son intervention, elle a cité un grand nombre de travaux entrepris dans sa circonscription pour faciliter la vie des habitants. Quelques-uns de ses mandants, tout de rouge vêtus, étaient présents dans la galerie du public hier. Ils étaient arrivés relativement tôt, puisque la députée devait prendre la parole à 16 h, selon le calendrier établi. Cependant, l’intervention plutôt longue de certains parlementaires et ministres a causé un retard considérable. Kalyanee Juggoo a ainsi demandé un changement dans le programme pour qu’elle puisse prendre la parole après la pause café, après l’intervention du ministre de l’Éducation Vasant Bunwaree qui n’avait pas encore terminé son discours. Mme Jhugroo a commencé son discours à 17 h 25 pour terminer 35 minutes plus tard.