Après un an d’enquête, la CID de Mahébourg soupçonne qu’Alain Pursad, âgé alors de 28 ans, a été tué, et non décédé à la suite d’un délit de fuite en avril 2018 à Blue-Bay, comme l’estimait la police alors. Le corps de cet habitant de Cité Malherbes avait été découvert sur l’asphalte et personne n’avait été en mesure de confirmer ce qui s’était réellement passé.

Alain Pursad s’était rendu à une fête dans un campement à Blue-Bay pour célébrer l’anniversaire de sa sœur. Peu après son décès, ses proches avaient déclaré à la police que le jeune homme, père d’une fille de trois ans, était sorti sans dire où il comptait se rendre. Ils ont cru qu’il était parti acheter des cigarettes et qu’un véhicule l’avait percuté sur la route sans s’arrêter. C’est son cousin qui avait fait la découverte macabre le 8 avril 2018 vers 5h30 alors qu’il se rendait au travail. Il a alors alerté la police de la localité.

Les éléments du Scene of Crime Office n’avaient trouvé aucun débris sur le lieu où son corps avait été découvert. En plus, les différentes caméras CCTV n’avaient noté aucun véhicule suspect circulant sur cette route à l’heure du drame. L’autopsie avait conclu que le décès d’Alain Pursad était dû à une fracture du crâne. Le dossier avait été remis à la CID pour enquête.

Un rebondissement de taille est survenu mercredi quand un témoin a déclaré à la police qu’Alain Pursad avait été agressé et qu’il avait également assisté à cette scène. Il a dit n’avoir pas eu le courage de dénoncer l’agresseur qui est un membre de sa famille. Finalement, l’équipe du surintendant Raheeman a mis la main sur Jean Alexandre Mervin Pursad (18 ans), cousin de la victime. Selon la police, le suspect était sous l’influence de l’alcool et une prise de bec a éclaté entre Alain Pursad et ce dernier. Cet adolescent a alors assené des coups à la tête d’Alain Pursad avec un morceau de bois. Puis, il s’est débarrassé de cette arme dans un buisson avant de rentrer au campement avec le témoin.

Soumis à un interrogatoire serré, le suspect a nié l’accusation portée contre lui. Cependant, il a été positivement identifié par le témoin. Alexandre Mervin Pursad a été placé en détention policière en attendant sa comparution au tribunal de Mahébourg ce jeudi où une accusation provisoire sera retenue contre lui. La police tente d’établir si d’autres membres de la famille étaient au courant de ce fait, mais ils ont préféré garder le silence. L’enquête se déroule sous la supervision de l’ACP Veeramalay.