Le Directeur des poursuites publiques par intérim, Me Rashid Ahmine, a décidé d’initier une enquête judiciaire pour faire la lumière sur le décès du détenu Khaleel Anarath, mort à l’hôpital Jeetoo le 29 novembre.

La famille du défunt reste confuse sur les circonstances de son décès et réclame des éclaircissements.

Leur homme de loi, Me Sanjeev Teeluckdharry, a adressé une lettre au DPP réclamant l’ouverture d’une enquête judiciaire sur cette affaire. Celle-ci est attendue pour le 13 janvier 2020.

Me Sanjeev Teeluckdharry a fait ressortir que les proches du défunt n’ont pas été rapidement informés de son admission aux soins intensifs. Il explique également que Khaleel Anarath portait une « blessure suspecte » sur une de ses paupières. Il ajoute que Khaleel Anarath avait parlé à son frère et aurait fait part d’allégations de torture en détention.

Pour rappel, cet habitant de Plaine-Verte avait été arrêté en novembre par la CID de Port-Louis Nord pour une affaire d’agression. Il avait été placé en détention préventive à Alcatraz. Il avait, par la suite, été conduit à l’hôpital Jeetoo par une équipe du SAMU avant d’être admis aux soins intensifs trois jours après et de rendre l’âme d’une “intracerebral haemorrhage”, selon l’autopsie pratiquée par le médecin légiste de la police.