En ce vendredi, 15 mai, jour du déconfinement partiel, le Work Access Permit (WAP), désormais digitalisé, est scrupuleusement contrôlé par les policiers à travers le pays.

A cet effet, une équipe de la Traffic Branch, menée par le sergent Kavi Kishnah, se trouvait ce matin sur l’autoroute M1 pour s’assurer que tous les automobilistes étaient détenteurs d’un WAP.

« Nous scannons autant de véhicules possible qui rentrent et quittent la capitale. Le WAP concerne non seulement tous ceux qui voyagent sur les routes mais également les piétons qui se rendent à leur lieu de travail », explique le sergent Kavi Kishnah.

En termes d’abus notés, le sergent Kavi Kishnah affirment que certaines personnes, qui n’ont pas de WAP, utilisent celui de quelqu’un d’autre pour se rendre à d’autres endroits qu’à leur travail. Il conseille à la population de ne pas sortir si cela n’est pas nécessaire.

Pour rappel, une catégorie de personnes n’a pas besoin de ce permis pour se déplacer, dont les juges, les magistrats, les avocats, les membres de l’Assemblée nationale, les médecins et les pharmaciens.

Pour les renseignements sur le WAP, il faut appeler la police sur le 212-2067.

À noter enfin que Mauritius Telecom a fourni 184 cellulaires spéciaux à la police, lesquels sont dotés d’une application pouvant confirmer l’originalité du QR Code sur un WAP. Les Casernes centrales avancent que le WAP digitalisé est actuellement valide jusqu’au 1er juin.

A lire également :

Déconfinement partiel : obtention du Work Access Permit