Dans le sillage de la reprise progressive des activités économiques, amorcée le vendredi 15 mai, les commerces ont été avisés que toutes les mesures barrières doivent être respectées à la lettre afin de protéger les clients et les employés.

Chez A1 Ceramic Centre à la rue Royale, dans la capitale, des hands sanitizers ont été placés devant les portes, à la disposition des clients. De plus, la distanciation sociale de plus de un mètre entre chaque client est veillée au grain par Jean Pierre, qui supervise les entrées et sorties des clients.

Afin de mieux guider chaque client, des marquages au sol ont été également dessinés. Conscient que le non-respect de ces mesures entraînera des sanctions, Jean Pierre, un responsable explique que la compagnie s’organise au maximum et s’adapte à la situation tout en prenant en compte les risques afin d’éviter toute propagation.

« Nous avons changé notre système de travail : chaque client rentre un par un tout en gardant une distance d’un peu plus d’un mètre », indique-t-il.

Pour rappel, le ministre Joe Lesjongard avait indiqué lors d’un point de presse de la National Communication Committee que les normes sanitaires mises en œuvre dans le cadre du couvre-feu notamment le port de masques, les règles de distanciation, les mesures d’hygiène comme l’utilisation de gels hydroalcooliques pour les mains seront maintenues.

Le ministre a également signalé que le système d’ordre alphabétique pour l’approvisionnement aux supermarchés, superettes et boutiques seront appliquées à d’autres services et commerce dont les banques, boulangeries,quincailleries, poissonneries, boucheries, épiceries, et salons de coiffure.

Toutefois, ces services et commerces devront prévoir des marquages au sol et des gels désinfectants pour les mains à l’entrée de leur établissement.