Un des lieux les plus sacrés de l’île est cité au centre de graves allégations d’attouchements avec une déposition d’une étudiante de 19 ans, consignant une déposition au poste de police le plus proche de ce temple. Vers 17 heures, hier, la jeune fille, accompagnée de ses proches, s’était rendue à cet endroit précis pour une séance de prière. L’étudiante et sa mère étaient entrées à l’intérieur pour la prière alors que d’autres membres de la famille, dont la grand-mère, étaient restés à l’extérieur.
En début de prière, l’officiant, un ressortissant étranger, avait demandé à la mère et à la fille de fermer les yeux avant d’entamer les incantations. À un certain moment, la jeune fille a senti une main qui caressait ses seins. D’abord, elle a cru à une maladresse de l’officiant. Mais celui-ci devait revenir à la charge de manière plus persistante après. Elle n’a eu d’autre choix que courir à l’extérieur pour avertir sa grand-mère vu que sa mère était très concentrée par ses méditations.
Quand la grand-mère a réclamé des explications à l’officiant, celui-ci s’est mis à la supplier de ne pas porter plainte à la police, ajoutant qu’il était disposé à tout faire pour se faire pardonner. Mais c’était peine perdue, la victime, dont la confiance a été trompée, n’a voulu rien entendre.
Une enquête de la police a été ouverte…