Dieudonné M’bala M’bala est considéré par l’essentiel des médias et des politologues français comme un antisémite. Divers observateurs voient en lui un représentant du nouvel antisémitisme. Dieudonné, né le 11 février 1966, était pourtant un grand humoriste. Sans doute un des plus drôles de sa génération… avant de se radicaliser.
Dans les années 1990, le duo Élie Semoun et Dieudonné accède rapidement à la notoriété, notamment grâce à ses passages à la télévision. Les deux partenaires, l’un petit et juif, l’autre grand et noir, jouent à la fois sur le contraste entre leur physique et sur l’autodérision, qu’il s’agisse de plaisanter sur leurs propres origines ou sur les tensions entre communautés, notamment dans des sketchs mettant en scène “Cohen”, interprété par Élie, et “Bokassa”, incarné par Dieudonné.
Élie et Dieudonné apparaissent comme un duo comique antiraciste, ayant pour habitude de reprendre au second degré les discours et les attitudes racistes, comme les diverses intolérances, pour mieux les parodier et les dénoncer. Leurs spectacles, Élie et Dieudonné, mis en scène par Pascal Légitimus, puis Élie et Dieudonné en garde à vue, rencontrent un important succès public.