Développement majeur dans la double noyade de Sept-Cascades. Depuis l’éclatement de ce drame, samedi, qui a coûté la vie à deux jeunes Privates de la Special Mobile Force (SMF), Louis Sylvestre Nanon et Nitish Kumar Binda, dans le Bassin des 55 Mètres de Sept-Cascades, la version officielle du SMF portant sur une glissade accidentelle ne tenait pas la route. La reprise de l’enquête par le Central CID, menée par l’assistant commissaire de police, Pregassen Vuddamalay, depuis la mi-journée de mercredi, a permis de faire voler en éclats cette tentative de Cover Up sur ce double drame lors d’un entraînement militaire.
Ainsi, le lieutenant Atmanand Sookur de la Special Mobile Force (SMF), responsable de la formation de ce groupe d’aspirants-membres du Groupement d’intervention de la police mauricienne (GIPM), a été placé en état d’arrestation dans la soirée de mercredi. Il a passé la nuit au Moka Detention Centre avant de revenir dans les locaux du Central CID à 6 heures 30 ce matin pour un exercice d’interrogatoire formel enregistré.
Le lieutenant Sookur, qui a retenu les services de Me Sanjeev Teeluckdharry, est confronté à des éléments de preuves accablants de Cover Up et de contre-vérités sur le déroulement de ce drame, samedi matin. Il doit être présenté en Cour de Curepipe pour son inculpation du délit d’homicide involontaire.
Les limiers du Central CID, qui ont entendu, mercredi soir, tous les membres de la SMF présents sur les lieux du drame à Sept-Cascades, samedi, comptent poursuivre cette enquête en vue d’établir toute complicité au sein de la SMF quant à l’éventuelle fausse version initiale des faits. Cette affaire, qui pourrait déboucher sur des bouleversements à la SMF, est suivie de près par le commissaire de police, Dhun Iswur Rampersad, et le Premier ministre, Navin Ramgoolam.