Noorhossen Ramoly (48 ans), plus connu comme Khalil, dont le nom a été cité dans le rapport de la commission Lam Shang Leen, a été arrêté par une équipe de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) samedi à Plaine-Verte. La police avait eu vent qu’il était en possession de drogue. Munis d’un mandat de perquisition, les officiers ont débarqué chez lui où ils ont mis la main sur neuf tablettes de Lexotanil bromazepam et six tablettes de Tramadol. Le quadragénaire n’a pu donner d’explication satisfaisante sur la provenance de ces comprimés, ni fournir une prescription médicale.

Khalil Ramoly a été emmené au quartier général de l’ADSU où après son interrogatoire, il a été autorisé à rentrer chez lui à condition qu’il se présente au tribunal de Port-Louis ce lundi pour son inculpation provisoire. La police a également passé au peigne fin un entrepôt jouxtant sa maison où aucun objet incriminant n’a été trouvé.

Par ailleurs, la “task force” qui enquête sur les recommandations du rapport Lam Shang Leen a confirmé au Mauricien que Khalil Ramoly sera bel et bien interrogé plus tard. Le nom de ce dernier a été révélé par Nasera Bibi Vavrah, épouse du trafiquant de drogue Siddick Islam. Elle avait déclaré à l’ex-juge Paul Lam Shang Leen que Khalil Ramoly avait contribué aux Rs 25 M d’honoraires réclamés par les avocats de son mari. Le quadragénaire devra fournir des explications dessus à la “task force”, mais également concernant l’identité de certains invités au mariage de sa fille en novembre 2016.

La police avait obtenu des informations sur la présence de l’inspecteur Assad Rujub, ex-responsable de l’ADSU de Plaine-Verte, lors de cette cérémonie. D’ailleurs, la “Task force” au CCID avait déjà entamé une enquête à ce sujet. Ce qui avait valu un transfert au policier et le dossier a alors été remis à la “task force”. Khalil Ramoly avait lui déclaré devant le juge Lam Shang Leen en juillet 2017 qu’il ne connaissait pas l’inspecteur Assad Rujub.

Khalil Ramoly est également dans le collimateur de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) à la suite de la modification d’une Audi en août enregistrée sous un prête-nom du clan Ricardo Agathe. Ce véhicule de couleur verte appartenait auparavant à Nasera Vavra et il a été repeint en rouge. Sa plaque d’immatriculation a également été modifiée sans l’aval de la National Transport Authority. Selon l’ICAC, cette voiture était entretenue par Khalil Ramoly. Ce dernier n’a pas encore donné d’explications à ce propos au Réduit Triangle.