Environ 500 élèves du collège d’État Sir Leckraz Teelock de Flacq et une dizaine d’établissements secondaires de la région participeront ce jeudi à une action de sensibilisation sur le Droit international humanitaire (DIH). Deux autres programmes similaires ont été organisés l’année dernière au Rajiv Gandhi Science Centre à Bell Village et au Droopnath Ramphul State College de Pamplemousses.
Les thèmes qui seront abordés sont : “Introduction au DIH”, “Nouvelles armes : source de préoccupation pour l’Afrique ?”, “Le rôle de la technologie moderne dans les guerres et les questions relations au DIH”, et “Le partage de connaissances sur le DIH”. Une exposition de photos sur le DIH se tiendra en parallèle. Organisée par le comité national sur le DIH, qui opère sous l’égide du Bureau du Premier ministre, cette initiative se situe dans le cadre d’une campagne visant à informer les jeunes sur la question du DIH et le travail effectué par les travailleurs humanitaires dans les situations de conflit et de catastrophes naturelles.
Le Droit international humanitaire est un ensemble de règles qui, pour des raisons humanitaires, cherchent à limiter les effets des conflits armés. Il protège les personnes qui ne participent pas ou plus aux combats et restreint les moyens et méthodes de guerre. Le DIH est également appelé “Droit de la guerre” ou “Droit des conflits armés”. À Maurice, le comité national sur le DIH a été établi en octobre 2001 pour conseiller et assister le gouvernement dans la mise en oeuvre et la dissémination des connaissances des instruments du DIH.