La Yeshua Fellowship est une Ong œuvrant dans l’humanitaire tout en éveillant la conscience des personnes sur leurs droits et en les aidant dans leur développement au sein de la société. L’Ong s’est affiliée à l’association Youth for Human Rights, basée à Los Angeles, aux États-Unis, pour éduquer les jeunes sur les droits humains. Une initiative « pour inspirer les jeunes à devenir des défenseurs de la tolérance et de la paix », comme l’indique le président, Manish Purmanund.

L’Ong Yeshua Fellowship, fondée le 10 août 2014, a pour but de conscientiser la population sur les maux qui affectent les jeunes et les endroits défavorisés du pays. Cette plateforme veut apporter un concept moderne dans le domaine d’aide humanitaire et dans l’éducation des droits humains à la population. « Yeshua Fellowship propose cinq services essentiels : Youth Empowerment, Community Development, Social support and Response, Rights Dissemination et la préparation de Community Awareness Programmes. L’Ong a ainsi à cœur de promouvoir les droits humains au cœur des différentes communautés de l’île et ailleurs. C’est une organisation locale avec une ouverture internationale », confie le président Manish Purmanund. L’Ong, dans le but de pérenniser ses actions, que ce soit pour apporter son soutien aux personnes et familles dans le besoin, s’est affiliée avec  la Youth for Human Rights, une organisation américaine régie sous les Nations unies.

« Grâce à cette affiliation, notre organisation pourra implémenter tous les programmes proposés par la Youth for Human Rights pour disséminer les droits humains, dont spécialement la Déclaration universelle des Droits humains des Nations unies », avance Manish Purmanund. Et de rappeler que cette initiative est en ligne avec la proposition de l’United Nations General Assembly faite en 1948, qui souhaite que la Déclaration universelle des Droits humains « be disseminated, displayed, read and expounded principally in schools and other educational institutions, without distinction based on the political status of countries or territories ».

Yeshua Fellowship se concentrera ainsi dans les années à venir sur la formation pour que les personnes soient conscientes des droits qui les protègent et pour qu’elles conscientisent les jeunes et autres individus en société. Une campagne en ce sens a aussi été lancée avec pour thème « Twa Morisien eski to konn to Drwa ».

Par ailleurs, deux programmes ont été annoncés lors du lancement officiel de l’affiliation. L’un qui devrait viser au moins 800 personnes et l’autre pour près de 2 000 jeunes éligibles au Duke Edinburgh Award, un programme enregistré auprès du ministère de la Jeunesse et des Sports. Yeshua Fellowship s’est aussi engagée dans le programme “Super Skills for life”, une équipe d’intervention pour des jeunes de 6 à 18 ans et qui a pour but de les aider à affronter leurs émotions, comme l’anxiété et la dépression.

« Depuis le 27 juillet, Yeshua Fellowship a obtenu l’autorisation d’implémenter le “Super Skills for life”  à Maurice. Les participants seront entourés du psychologue Veerappa Sailendra et Wendy Ramasamy sera la coordinatrice du programme », indique Manish Purmanund. Le président de l’Ong est ainsi catégorique sur le besoin d’inculquer des valeurs dès le plus jeune âge. « Les enfants sont le futur. Ils ont besoin de connaître leurs droits et savoir qu’ils doivent prendre leurs responsabilités pour leur protection et pour protéger les autres. Quand ils seront conscients et actifs dans cette cause, le message pourra passer et les droits universels des droits humains seront un fait et pas un rêve », dit-il.