En six jours, soit pendant la période du 3 au 9 août, 4 260 cas d’infections respiratoires et de grippe ont été traités dans les cinq hôpitaux régionaux et les hôpitaux ENT (Ear Nose and Throat) de Vacoas, de Mahébourg et Souillac, selon les relevés du ministère de la Santé. La semaine précédente, 4 494 cas avaient été recensés dans les hôpitaux publics.
L’année dernière à la même époque 4 172 cas avaient été répertoriés entre le 4 et 10 août et 4 172 autres cas entre le 4 et le 10 août. Le ministère de la Santé recommande aux Mauriciens de prendre des précautions pour prévenir toute contamination. Il indique également que la vaccination contre la grippe est toujours disponible dans les cinq hôpitaux régionaux et dans certains dispensaires, médicliniques et les hôpitaux de districts pour les personnes appartenant aux groupes à risque. Jusqu’au 20 juin dernier, 26 590 personnes avaient été vaccinées dans les services de santé publique. La vaccination est notamment recommandée pour les personnes ayant des maladies chroniques (asthme et pathologies bronchopulmonaires, diabète, maladies cardio-vasculaires, insuffisance rénale, cancer, tuberculose, VIH/sida, entre autres).
Les services médicaux du ministère de la Santé conseillent notamment d’éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche avec des mains non lavées pour éviter de contracter la grippe et les infections respiratoires. Il est aussi recommandé de se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon et d’éviter la foule pour éviter la propagation de l’infection et de se reposer chez soi. Les services médicaux du ministère de la Santé recommandent aux personnes malades de se couvrir la bouche lorsqu’elles toussent ou éternuent. Si les symptômes persistent, il vaut mieux consulter un médecin dans le centre de santé ou l’hôpital le plus proche de son domicile.