Runner-up lors de l’édition 2016 (battu par The Conglomerate), Marinaresco, avec une cote de 14-1, s’est offert une belle revanche samedi en gagnant de façon spectaculaire (photo-finish) la Vodacom Durban July, classique de 2200m la plus richement dotée en Afrique du Sud (4, 2M de rands ? Rs 11,5M). Ce coursier de 4 ans, piloté par Bernard Fayd’herbe, encore sous contrat chez l’entraînement Gilbert Rousset jusqu’à la fin de la saison passée au Champ de Mars, permet aussi à l’entraîneur Candice Bass-Robinson d’inscrire son nom au socle de ce prestigieux trophée pour la première fois de sa carrière.
Fayd’herbe a réalisé un move décisif au milieu du peloton, avant de placer une foudroyante accélération à 200m du but pour contenir l’assaut final du favori Al Salem (S’manga Khumalo, 9-2). Il l’emporte avec 0,10 longueur d’avance. Edict Of Nantes (Anton Marcus, 5-1) complète le podium. L’outsider Krambambuli (Aldo Domeyer, 16-1) termine quatrième ex aequo avec la jument Nightinghale (Anthony Delpech, 16-1). Marinaresco aura enlevé six victoires et se sera placé huit fois en 18 sorties en Afrique du Sud.
Le Mauricien Nooresh Juglall sur Safe Harbour n’a jamais été un danger (18 place, à 9,25L du vainqueur). Ten Gun Salute, qui a été finalement confié à la dernière minute à Weichong Mawing en remplacement de Muzi Yeni, toujours bloqué à Maurice dans « l’affaire de catamaran », a terminé 10e à 3,40L de Marinaresco.