Photo illustration

Outre les connexions illégales et le vol commercial d’eau, le département antifraude de la Central Water Authority (CWA) a fait une nouvelle découverte cette semaine. En effet, à l’issue d’une enquête menée sur le terrain, des employés de ce département ont aperçu qu’un bon nombre d’abonnés de la CWA avaient connecté une pompe à eau juste après leur compteur, et ce en vue d’obtenir une forte pression d’eau dans leur robinet. La CWA compte initier des actions contre les abonnés concernés et avise le public qu’il s’agit d’une pratique illégale.

« Cette semaine, le département antifraude de la CWA est tombé des nues en constatant que certains abonnés n’ont pas hésité à installer une pompe à eau juste après leur compteur. Il s’agit surtout d’abonnés ne bénéficiant pas de forte pression au niveau de leur alimentation. C’est une pratique illégale car la pompe doit être installée après le réservoir domestique. Selon la loi, toute personne qui s’adonne à cette pratique est passible d’une amende de Rs 50 000 dans le cadre d’un usage domestique et de Rs 200 000 lorsque c’est à vocation commerciale », affirme une source autorisée de la CWA.

Cette dernière fait ressortir qu’en installant une pompe après le compteur, on s’expose à dérégler ce dernier et à l’endommager. Raison pour laquelle certains consommateurs voient d’ailleurs leurs factures augmenter. « Récemment, certains abonnés se sont plaints d’une hausse de leurs factures d’eau. Il est normal que cela se produise s’ils ont installé leur pompe au mauvais endroit. Beaucoup de compteurs ont été déréglés pour cette raison. Nous lançons donc un appel aux consommateurs, les invitant à retirer les pompes qui ont été installées au mauvais endroit. Un premier avertissement est donné aux consommateurs où cette pratique illégale a été détectée. Mais si la situation persiste, des actions légales sont envisageables. Les officiers du département antifraude de la CWA continueront de mener leur enquête sur le terrain », avance notre source.