Après quelques semaines difficiles, l’écurie Raj Ramdin a retrouvé un brin de couleur samedi dernier grâce à Posse Comitatus qui s’est imposé à l’issue d’un beau duel avec Captain Vedici dans la Forever Aloe Vera Gel Cup. Ce coursier a démontré que sa victoire acquise aux dépens d’un certain Captain Tempest lors de la onzième journée ne fut pas le fruit du hasard.
Posse Comitatus est un coursier à qui Raj Ramdin doit une fière chandelle. Ce cheval a ramené à lui tout seul deux des trois victoires qu’a remportées son écurie jusqu’ici.  Si lors de sa première sortie à Maurice il ne passa pas inaperçu avec Jaures Marcialis sur le dos, ce produit de Grey’s Inn dévoila son vrai potentiel à sa sortie suivante lorsqu’il prit la mesure d’un certain Captain Tempest non sans que la selle de son jockey, Rye Joorawon, fut déplacée. Samedi dernier, il démontra qu’il est indiscutablement une valeur sûre pour son écurie en s’offrant un autre Captain, Vedici cette fois, au terme d’un joli finish. Mieux placé dans les boîtes de départ que son principal challenger, Rye Joorawon se montra bien inspiré en faisant travailler quelque peu la monture de Gregorio Arena dans la partie initiale. Ce dernier donna une fois de plus du fil à retordre à son cavalier en passant la langue au dessus de son mors et même s’il se défendit honorablement dans la ligne d’arrivée, il ne put contrer la belle fin de course de Posse Comitatus. « Il avait la ligne pour lui mais il fallait quand même respecter Captain Vedici. Cependant, mon cheval avait encore progressé après sa dernière course. Après avoir fait travailler quelque peu le cheval de M. Henry, je me suis mis juste derrière lui et j’ai attendu patiemment la dernière ligne droite pour lancer franchement ma monture. Elle a bien répondu à mes sollicitations  pour l’emporter », a expliqué Rye Joorawon. Si Posse Comitatus avait remporté sa première victoire avec une certaine autorité, on remarqua que samedi dernier, la victoire mit plus de temps à se dessiner. Selon Rye Joorawon, il  n’est pas impossible qu’il ait trouvé la distance un peu longue pour ses aptitudes.
« Courir les mêmes chevaux chaque trois semaines »
C’est sans doute avec un ouf de soulagement que Raj Ramdin a accueilli la victoire de son protégé. Il a tenu à saluer la « monte extraordinaire » de Rye Joorawon « qui a su garder son sang-froid. »  « Je crois qu’il a gagné la course au départ car il a fait quelque peu travailler Captain Vedici dans la partie initiale. Il ne faut pas oublier que Captain Vedici avait déjà battu Posse Comitatus en Afrique du Sud. C’est un très bon cheval mais Rye était très confiant avec notre pensionnaire», a ajouté l’entraîneur.
Avec seulement trois victoires dans son escarcelle contre huit à pareille époque la saison dernière, Raj Ramdin a tenu à expliquer la raison pour laquelle son écurie connaît un parcours aussi moyen. « Je n’ai pas de chevaux et je suis contraint de courir pratiquement les mêmes chevaux chaque trois semaines, ce qui n’est guère évident », a-t-il déploré. Mais l’homme n’est pas du genre à baisser les bras.  Déjà, il a vu dans la performance de Bongo Beat un motif d’encouragement. « Je suis très satisfait de sa prestation. C’est un cheval qui n’est pas sain avec ses ennuis répétitifs au tendon. Le voir terminer deuxième derrière un très bon Marine Sky ne peut que me motiver à travailler davantage. Il y a aussi la belle course de Tobeastar. J’espère qu’il remportera bientôt sa première victoire car c’est un cheval qui me tient beaucoup à coeur», a soutenu Raj Ramdin.