Après un nouveau titre de champion enregistré en 2013 — le quatrième après ceux de 2009 à 2011 —, l’écurie Gilbert Rousset s’est contentée de la troisième place lors du dernier exercice derrière Foo Kune et Merven qui s’étaient également donné les moyens pour disputer la première place. En l’absence du champion en titre, Gilbert Rousset, aidé de son fidèle lieutenant Soodesh Seesurun, est capable de reconquérir son titre, même si ce n’est pas la priorité de cet établissement. «Avec les difficultés qui ont émergé ces derniers temps par rapport aux conditions de la GRA et la MRA, entre autres, il devient plus difficile de gérer une écurie de nos jours. Du reste, cela a eu une répercussion sur l’acquisition des nouveaux qui se chiffre aux alentours de 60. Il s’agira cette saison à tous les stakeholders de mettre en place une nouvelle stragégie afin de redonner confiance au public et pour que le Champ de Mars retrouve la même ambiance qu’avant», avance l’assistant entraîneur.
La saison 2014 avait bien démarré pour l’écurie Rousset qui après huit journées seulement comptait déjà 18 victoires, 11 longueurs d’avance sur ses plus proches poursuivants. Toutefois, avec la montée en puissance de Foo Kune et plus tard celle de Merven, cette avance fondit graduellement comme neige au soleil. Là où le champion 2013 a péché c’est de l’absence d’une victoire classique. Et l’on sait que le championnat se joue souvent dans ce genre d’épreuves qui sont les plus rchement dotées. On retiendra cependant que son protégé Albert Mooney a ramené parmi ses 4 victoires 2014, un Groupe 1 avec la Princess Margaret Cup, mais aussi La Coupe du Cent-Cinquantenaire (Groupe 2). Une moisson toutefois inférieure à celle de 2013 où cet établissement avait enlevé deux classiques.
Les notes positives sont aussi venues de Polar Royale qui enleva 5 victoires pour passer de la C5 à la C2 et d’Emerald Approach qui a trouvé ses marques en fin de saison pour enregistrer 3 succès d’affilée. «Nous avons ramené 45 victoires la saison dernière et certains de nos coursiers ont vu une hausse dans leur valeur. Ce qui compliquera leur tâche», constate notre interlocuteur.
En revanche, les nouveaux de la cuvée 2014 à l’instar de The Flying Machine, Racketeer Blues ou Colour Of Courage ont couru en dessous des prévisions. Gageons qu’ils se montreront plus utiles à leur entraîneur cette saison tout comme les Dee Major, Blue Berry ou Pont d’Avignon.
Du côté des arrivées 2015, on retient la présence d’Everest, remplaçant de Intercontinental qui a succombé d’une colique durant l’intersaison, mais aussi de Hunting Horn qui prêtera main forte dans les épreuves principales, tandis que Cherish The Charm, Gharbee ou The Real Hero renforceront l’effectif au bas de l’échelle.