Premier arrivé, mais aussi premier parti. Donavan Mansour n’est plus le titulaire au poste au sein de l’écurie Hurlywood. «Don» a été prié de faire ses bagages pour un retour illico presto en Afrique du Sud. Son remplaçant n’a pas encore été trouvé. Pas de Gaëtan Faucon, ni de Glen Hatt et encore moins de Jason Taylor. À l’occasion de la 5e journée, Rye Joorawon a été sollicité en pas moins de quatre occasions.
Le départ de Donavan Mansour a pris tout le monde de court. Surtout si on tient en ligne de compte les déclarations de l’entraîneur après l’excellente première journée de l’écurie qui s’était soldée par un joli doublé.
Du côté de l’écurie, on parle d’une séparation suite à une maladie, mais tout le monde sait pertinemment bien qu’il s’agit d’autre chose. La monte de Dreams Come True est citée avec persistance. L’un parle d’insatisfaction alors que l’autre, lui, déclara sans ambages qu’il ne pouvait se laisser aller à des pratiques qui sont à l’encontre du bon sens. «Pour ce genre de choses, il vaut mieux qu’on aille chercher l’oiseau rare ailleurs», aurait soutenu ce dernier.
Aussi, il faudrait savoir que la rumeur qui voulait que Candice Dawson suive les traces de Donavan Mansour s’est révélée infondée. La Sud-Africaine sera bel et bien du côté de Radhir Pertaub et de Vicky Veeramootoo car elle possède des parts dans pas moins de quatre chevaux au sein de l’écurie, à savoir Pierneef, François Bernardus, Genuine Leather et Win A Million.