La Standard Chartered Bank Mauritius a signé un accord de principe ce matin avec le ministère de l’Éducation et l’Optical Association of Mauritius dans le cadre du lancement de la campagne nationale de dépistage de la vue dans les 261 écoles primaires du pays. Le coup d’envoi de cette action, qui s’échelonnera sur plusieurs mois, a été donné ce matin à la Guy Rozemont Government School. L’OAM apportera aussi son soutien aux élèves ayant des problèmes de vue et nécessitant un traitement.
La campagne nationale de dépistage de la vue comprend un examen effectué par des employés de la Standard Chartered Bank (SCB) et des représentants de l’Optical Association of Mauritius (OAM). Le lancement a eu lieu ce matin à la Guy Rozemont Government School à Tranquebar en présence du ministre de l’Éducation Vasant Bunwaree, du Chairman de la SCB Neeraj Swaroop, de la directrice du Conseil d’administration Donna Parks, du CEO Sridhar Nagarajan et des représentants de l’OAM, Farheen Jannoo-Ozeer et le Dr Rechad Nazir.
La campagne vise à dépister d’éventuelles complications liées à la vue chez environ 30 000 écoliers âgés de 5 à 6 ans à travers les 261 écoles primaires du pays. La SCB fera aussi un don de lunettes aux élèves identifiés comme étant nécessiteux dans chaque école.
Seeing is Believing est un programme global de la SCB lancé en 2003 dans le cadre de la commémoration des 150 années d’existence de la banque. Il a financé des projets ayant soutenu plus de 28 millions de personnes à travers des campagnes d’éducation sur la santé.
Le programme a aussi contribué à la restitution de la vue dans plus de 2,8 millions de cas et a financé des travaux pour prévenir la cécité chez des millions de gens. Selon les statistiques relatives à la cécité, il ressort qu’à chaque cinq secondes, une personne dans le monde perd la vue et qu’à chaque minute, un enfant de plus se retrouve dans le même cas et 60 % d’entre eux meurent en un an.
Neeraj Swaroop a souligné, lors de la signature d’accord ce matin, l’engagement de la SCB à ce programme. « Notre objectif à travers la campagne de Seeing is Believing est de restituer la vue des personnes qui sont dans le besoin à travers le monde », a déclaré le Chairman de la banque.
Le ministre de l’Éducation a pour sa part mis l’accent sur l’importance de dépister des problèmes relatifs à la vue chez les enfants dès le plus jeune âge. Vasant Bunwaree a attiré l’attention sur le fait que le taux d’échec scolaire peut également être lié aux problèmes visuels dont souffre un enfant. « Nous n’accordons pas suffisamment d’attention aux soins des yeux. Avec 80 % de cas de cécité qui peuvent être évités, il est important de continuer à améliorer l’accès aux soins des yeux et aux services ophtalmologiques à un coût abordable », a-t-il affirmé. Il a aussi fait état du projet de son ministère concernant la création d’une Health and Wellness Unit dans les écoles.
L’OAM évaluera par ailleurs les résultats obtenus lors du dépistage visuel au courant de l’année afin d’assurer la viabilité du programme Seeing is Believing. Les données seront aussi utilisées pour une étude sur « La vision chez l’enfant : ses causes et nécessités » qui est menée actuellement.