Après un mois de sacrifices, d’abstinence des plaisirs terrestres, ponctué par le jeûne obligatoire du Ramadan, les musulmans célèbrent demain, samedi 18, la fête Eid Ul Fitr, qui marque la fin du mois sacré du calendrier islamique. À cette occasion, le président de la Jummah Masjid, Nissar Ramtoola évoque, dans son message pour la fête, « la nécessité pour chaque musulman de retenir les bonnes pratiques et habitudes saines, inspirées du Coran et du Prophète Muhammad (PSSL), qui ont prévalu durant ce mois de jeûne. L’idée est de les perpétuer dans le quotidien, afin de faire de nous des êtres meilleurs. »
« Le mois de Ramadan est arrivé à sa fin et nous sommes tristes que cette période riche en enseignements, inspirés de ce que nous apprennent le Coran et le saint Prophète Muhammad (PSSL), se termine, déclare, d’emblée, Nissar Ramtoola. Cependant, il convient de continuer à cultiver les bonnes pratiques et habitudes saines que nous avons apprises durant ce mois de Ramadan et de les perpétuer post-Ramadan. » Cela, poursuit notre interlocuteur, « parce que nous avons surtout cherché à nous améliorer durant ces 30 derniers jours. Avec l’intensité distillée dans les prières quotidiennes, les visites régulières aux mosquées, mais aussi la mise en pratique, après que l’on se soit remis en question, identifié nos faiblesses et manquements, de principes et de valeurs pour faire de nous de meilleurs êtres humains, le temps est venu de continuer à pratiquer ces bonnes habitudes. Cela nous aide à être meilleurs et de nous rapprocher de notre Créateur. »
Le président de la Jummah Masjid rappelle que « nous souhaitons, en notre for intérieur, chacun d’entre nous, qu’Allah (SWT) accepte nos sacrifices de ce mois de Ramadan, et que nos bonnes actions nous gratifient d’une meilleure place dans l’au-delà (le Jannat-Ul-Firdaus). De même, nous l’Implorons de pardonner nos péchés. » Le jour de la fête Eid, souligne encore notre interlocuteur, « il nous faut penser à tous nos frères et soeurs qui sont dans la peine, ici, à Maurice, mais aussi à l’étranger. À ceux et celles qui se trouvent en Palestine, en Syrie, en Irak, au Burma, en Chine, au Cachemire et dans d’autres parties du monde, où ils sont opprimés et ne peuvent jouir de leur liberté. Qu’Allah (SWT) leur donne patience, persévérance et courage pour tenir bon durant ces moments de difficultés ».
Dans son message, le président de la Jummah Masjid relève que « l’Islam est une religion qui nous enseigne les bonnes choses et nous apprend à ne pas faire le mal. Je suis très attristé par ce qui se passe dans certains pays du monde où la guerre fait rage. L’Islam prêche la paix, l’harmonie, l’amour et la tolérance. Mais par les agissements d’un petit groupe d’extrémistes, hélas !, l’incompréhension et l’ignorance ont convié à l’Islam un visage synonyme de violences, terrorisme et oppression. » Pour appuyer son argument, Nissar Ramtoola souligne que « la majorité des musulmans de par le monde entier rejettent et condamnent les actes terroristes de ces malheureux éléments. Il nous incombe de nous rappeler que le Prophète Muhammad (PSSL), le modèle parfait, était lui-même, en son temps, l’exemple des valeurs incarnées dans l’Islam. Il ne réagissait jamais brutalement, ni verbalement ni physiquement, à quelque forme d’attaque. Au contraire, il affichait le sourire face à ses détracteurs et utilisait des mots de paix et de politesse face à ses adversaires. Doit-on rappeler qu’il avait pardonné aux gens de Taif qui l’avaient lapidé jusqu’à ce que son corps saigne ? Et quant à son retour triomphal à la Mecque, alors que ses ennemis étaient à sa merci, qu’avait-il fait ? Au lieu de les punir, il leur avait tous pardonné ! » Nissar Ramtoola suggère que « nous nous inspirions de l’exemple du Prophète (PSSL) et que nous mettions en pratique ses actions. »
Le jour de la Eid, conclut notre interlocuteur, « laissons-nous guider et imprégner par la sagesse du Coran et du Prophète Muhammad (PSSL). Que leurs enseignements riches nous aident à être à l’écoute et au chevet des démunis autant que de nos proches. » La Jummah Masjid profite de l’occasion pour souhaiter un Eid Mubarak à tous les Mauriciens.