La duchesse de Sussex Meghan Markle a rendu cette semaine un discret hommage à une jeune étudiante du Cap (sud-ouest) dont le viol et le meurtre ont nourri ces dernières semaines le débat sur les violences faites aux femmes en Afrique du Sud.

En tournée en Afrique australe avec son époux le prince Harry, l’ancienne actrice américaine a noué un ruban devant le bureau de poste où Uyinene Mrwetyana a été assassinée le mois dernier, a indiqué le couple royal sur son compte Instagram.

Meghan a voulu « lui rendre hommage et exprimer sa solidarité avec tous ceux qui luttent contre les violences faites aux femmes et les féminicides », indique le message posté en regard d’une photo de la duchesse en train d’accrocher son ruban jaune sur la balustrade du bureau de poste.

Elle a également parlé à la mère de la victime pour lui exprimer ses condoléances, selon ce message.

Depuis plusieurs semaines, l’Afrique du Sud est le théâtre d’une vague de manifestations de protestation après une série de féminicides qui ont défrayé la chronique.

La ministre des Femmes, Maite Nkoana-Mashabane, a rapporté que plus de 30 femmes avaient été tuées par leur conjoint pendant le seul mois d’août et la police a recensé une moyenne de 110 viols par jour l’an dernier.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé la semaine dernière un plan d’urgence contre ce fléau.

Dès le début de sa visite lundi, Harry a rebondi sur cette actualité pour exiger que ce « cycle (de violences) doit être cassé ». « Lorsque les femmes sont valorisées, c’est la communauté toute entière qui fleurit », a renchéri Meghan.

Le couple royal effectue jusqu’à mercredi prochain une tournée officielle de dix jours en Afrique australe, sa première depuis la naissance de leur fils Archie, 4 mois.