À Londres depuis hier, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, a entamé dans la soirée une tournée afin de rencontrer les athlètes engagés dans les Jeux Olympiques. Joint au téléphone ce matin, il nous a parlé de son agenda.
Revenant sur le parcours des Mauriciens jusqu’ici dans la capitale anglaise, Devanand Ritoo a soutenu qu’ils s’en sont plutôt bien sortis jusqu’ici. « J’ai suivi leur parcours. Il faut être fier d’eux. »
En effet, il cite la performance des nageurs Heather Arseth et Mathieu Marquet, qui ont tous les deux réalisé des records nationaux durant leur passage à Londres. Par contre, il estime que la performance des deux beach volleyeuses, Natacha Rigobert et Élodie Li Yuk Lo, est honorable. « Nous devons aussi être fiers d’elles. Elles sont championnes d’Afrique et elles restent nos Golden Girls. »
Même si elles n’ont pas enregistré de victoire jusqu’ici, Devanand Ritoo trouve qu’elles se sont bien défendues. « Elles n’ont connu que le niveau africain et sud-américain. Espérons seulement qu’elles engrangeront de l’expérience pour aller plus loin à l’avenir. »
En ce qui concerne le boxeur Richarno Colin, engagé en -64 kg, le ministre Ritoo dira qu’il a été impressionné de le voir à l’oeuvre. « J’ai assisté au match en compagnie du président de l’AMB, Rajiv Rajkoomar. Il m’avait dit que si Richarno savait gérer son match, il passerait ce tour. »
Effectivement, Richarno Colin a passé le cap du Marocain Aatakni en le battant 16-10. « Il mérite toutes les félicitations. Maintenant, nous espérons qu’il ira le plus loin possible dans la compétition. »
Le ministre profitera également de son passage à Londres pour rencontrer les responsables de l’Université de Wolverhampton, qui travaillent sur un projet concernant la jeunesse. « J’aurai aussi une rencontre avec le CEO d’Ipswich Town. »
Devanant Ritoo visitera les autres athlètes, dont la cycliste Aurélie Halbwachs. « Je le redis : je veux être près des athlètes. Il n’y a aucun autre item à mon agenda. »
Qu’en est-il d’une possible rencontre avec la Fédération internationale de natation ? « Je n’ai reçu aucun agenda de la FINA », indique Devanand Ritoo.
Mais il précise cependant qu’il ne s’entretiendra aucunement avec des interlocuteurs locaux. « Je ne m’adresserai qu’à la FINA et à personne d’autre », déclare le ministre de la Jeunesse et des Sports.