Le ministère de la Santé a institué un système de surveillance dans le port et à l’aéroport pour prévenir l’introduction de la maladie à Maurice suite à une épidémie de peste sévissant à Madagascar et après une alerte de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Une centaine de cas de peste ont été répertoriés dans la Grande île.
Selon les procédures de contrôle mise en place, tous les navires arrivant au port doivent présenter un certificat de dératisation conforme au règlement sanitaire international. Ces navires sont également soumis à une inspection rigoureuse. Des opérations de fumigation sont entreprises si nécessaire. Par ailleurs un plan pour diminuer la prolifération des rats a été élaboré avec le concours de plusieurs partenaires des secteurs public et privé. Pour mieux coordonner et évaluer les actions prises, un comité multisectoriel a été constitué et des réunions régulières sont programmées.
Les opérations de dératisation sont en cours à un rythme régulier au port et à l’aéroport. Les échantillons émanant des rats capturés sont envoyés au laboratoire à des fins d’analyse. Les passagers en provenance des pays endémiques sont contrôlés à leur arrivée et sont ensuite surveillés à domicile. Le centre de vaccination de Port-Louis prodigue des conseils aux voyageurs sur les précautions à prendre. Le ministère de la Santé fait un appel à la coopération de la population et de tous les secteurs concernés pour prévenir l’introduction de la peste à Maurice.
La peste est une maladie infectieuse causée par la bactérie Yersinia Pestis. Elle est transmise aux humains par la morsure de puces des rongeurs infectés, par le contact direct avec des rongeurs infectés et rarement par l’ingestion de matériel infectieux.
La peste est endémique à Madagascar et les risques de transmission aux voyageurs sont réels. Aucun vaccin n’est disponible contre la peste pour les voyageurs se rendant dans les zones d’épidémie. Toutefois, il est recommandé de prendre les précautions suivantes : éviter les agglomérations surpeuplées, surtout celles concernés par l’épidémie, porter des vêtements adéquats, tels que pantalons longs, chaussures fermées et des bas pour vous protéger contre les morsures des puces. Ne pas manipuler les animaux morts, surtout les rongeurs et se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon.
Le ministère de la Santé recommande également de consommer des repas préparés dans des conditions d’hygiène rigoureuse.
En cas d’apparition des symptômes initiaux tels que fièvre, frissons, douleurs musculaires, faiblesse, maux de tête, nausées et vomissements, il est conseillé de consulter un médecin. Si les symptômes apparaissent, au retour d’un voyage, il est impératif de prendre contact immédiatement avec les autorités sanitaires et de consulter un médecin tout en l’informant de l’itinéraire du voyage. D’autres signes et symptômes peuvent se manifester dépendant de l’évolution de la maladie.
De nos jours, la peste sévit toujours en Afrique, l’Asie et l’Amérique. Cette maladie est considérée comme étant endémique à Madagascar avec une recrudescence périodique.