« Le MMSD ne compte pas voler des votes à quelque parti politique », a déclaré son leader Éric Guimbeau lors du dernier congrès hier à Curepipe. S’adressant au MMM, il a fait comprendre que le droit de vote revient aux Curepipiens lançant que « nou napa depo fix ».
Le MMSD n’envisage pas de barrer la route à aucun parti politique. « Nou pa pe mazinn pou vol bann vot. Nou, nou pou konsantre nou lor bann seki pou abstenir zot vote », a soutenu Éric Guimbeau qui a pris la parole vers 19 h 45 hier lors du dernier congrès du parti à l’hôtel de ville de Curepipe. Il a condamné les propos du MMM à ce sujet. « Curepipe na pa depo fix. Se elekter ki pou deside », a-t-il déclaré.
Éric Guimbeau a demandé aux Curepipiens de faire confiance à son équipe. Appel repris plus tôt par les candidats du parti aux élections municipales prévues dimanche. « Nous sommes une nouvelle équipe avec de l’ambition et une motivation pour le travail bien fait. Une équipe qui souhaite redynamiser le centre ville », soutiennent-ils.
Revenant sur les propos du ministre du Tourisme Michaël Sik Yuen, le leader du parti de l’Aigle a déclaré : « Developman nou pou fer li dan nou manyer. Al fer to menas deor. Napa zoue ar dife. » Éric Guimbeau a ainsi lancé un appel aux Curepipiens pour ne pas tomber dans le piège, dit-il, du Ptr/PMSD.
Réitérant son ambition et ses projets pour Curepipe, Éric Guimbeau a déploré la campagne de l’alliance gouvernementale et du Remake 2000 qui, selon lui, manque de sincérité. « Aret kouyonn lepep. Zot fer zot kampagn san pran an konsiderasion seki bann Curepipien pe rode. Zot pe kritik MMSD parski mo finn gagn toupe met kinz kandida dan Curepipe. Se ena de trwa zour ki Premie minis inn al dekouver ki Cite Atlee egziste », a-t-il lancé.
Parlant de la dignité des Curepipiens, le leader du MMSD a soutenu que « nou pe pran nou lakaz le 10 desam. Nou pe repran minisipalite avek tou bann Curepipiens/Curepipiennes ». Le congrès d’hier a pris fin dans une ambiance de fête avec ravannes, maravannes, pétarades et chants.