Mohamad Hussein Abdool Rahim, 32 ans, le principal dénonciateur d’un réseau de blanchiment de fonds avec le système international de paris en ligne BET365, forçant Ravi Yerrigadoo a step down comme Attorney General, fait face à un procès en Cour intermédiaire sous sept charges d’escroquerie. Il aurait utilisé un faux profil Facebook pour extirper une somme totalisant Rs 790 000 à un policier, du nom de Roopeshsing Lofur, se faisant passer pour une jeune femme vivant aux États-Unis. Il devra se trouver un autre avocat, ses hommes de loi, Me Gavin Glover et Ashvin Luckeeram, ayant préféré se retirer.
Hussein Abdool Rahim a comparu devant la Cour intermédiaire hier dans le cadre du procès qui lui est intenté pour escroquerie sur la personne de Roopeshsing Lofur, 29 ans. Hussein Abdool Rahim s’est servi d’un faux profil sur Facebook au nom de Neha Ramdin, pour entrer en contact avec le policier. Il avait menti au policier, lui faisant croire, sous sa fausse identité, qu’il vivait aux États-Unis et avait besoin d’argent pour se rendre à La Réunion pour voir sa soeur. Il avait escroqué Rs 790 000 au total, cela à sept reprises. Le policier s’était amouraché de la jeune femme pour qui Hussein Abdool Rahim se faisait passer. La première fois, Hussein Abdool Rahim lui a escroqué la somme de Rs 70 000 pour cette mise en scène, jouant les intermédiaires à Maurice en accompagnant le policier à une agence de voyages pour confirmer le prix du billet d’avion. Il avait la deuxième fois reçu Rs 141 000 du policier. Il avait par la suite continué son subterfuge, lui envoyant des messages sur Facebook, faisant croire que la jeune femme avait des démêlés avec la justice et avait besoin d’argent pour payer les frais d’un homme de loi. Le policier lui avait remis Rs 200 000 comme convenu pour ces démarches. S’étant laissé convaincre par Hussein Abdool Rahim, le policier avait continué de remettre des sommes d’argent à l’accusé. Une somme de Rs 250 000 avait été remise car il a cru que la jeune femme avait subi un accident et devait avoir recours à une intervention chirurgicale. L’escroc présumé lui avait aussi fait croire qu’il pourrait obtenir un travail aux États-Unis et pour cela, le policier lui avait remis une somme de Rs 75 000. Il avait aussi pu extirper Rs 24 000 du policier, la “jeune femme” lui faisant croire que son ordinateur portable avait été endommagé et qu’elle avait besoin d’un neuf.
Onze témoins ont été assignés dans ce procès, dont le policier. Me Gavin Glover et Ashvin Luckeeram, qui étaient ses hommes de loi, se sont retirés du procès, se disant « professionally embarassed ». Hussein Abdool Rahim devra se présenter en cour le 9 octobre avec un nouveau représentant légal.