Jane Constance et ses parents posant avec le Premier ministre lors de la nomination de Jane comme ambassadrice et artiste de l’UNESCO pour la paix en 2017

Pour Tony Constance qui a fait une demande auprès du ministère de l’Éducation pour que sa fille Jane, non-voyante, ait accès aux études supérieures à l’étranger, il ne s’agit pas d’avantager sa fille. Pour lui, le gouvernement devrait pratiquer l’égalité des chances afin que les personnes en situation de handicap aient les mêmes droits, le même accès aux études à l’étranger que leurs concitoyens valides.

« Je trouve discriminatoire qu’on ne dispose à Maurice d’aucun programme de bourses d’études à l’étranger pour les étudiants handicapés. La Special Education Need Scholarship, dont ma fille Jane est éligible, n’est limitée seulement qu’à Maurice », se désole Tony Constance. Il avait fait une demande au ministère de l’Éducation pour l’obtention d’une bourse d’études pour que sa fille, qui veut devenir avocate, entame des études en Sociology and Criminality en Grande-Bretagne. « Après son HSC avec ses 2 A Levels et ses 2 D Subs, et donc éligible pour une bourse, nous avons postulé pour une bourse d’études à l’étranger. A notre grande surprise, nous avons appris que cette bourse n’est limitée qu’à des études à Maurice. Ma question est : pourquoi priver des personnes avec des besoins spéciaux de cette possibilité de faire des études ailleurs qu’à Maurice ? Il ne s’agit pas seulement de Jane. Pour moi, toute personne en situation de handicap devrait pouvoir accéder équitablement études à l’étranger », dit-il.

Une source au ministère de l’Éducation explique que « nous ne disposons d’aucun ‘scheme’ en ce sens », mais ajoute qu’il y a, à Maurice, des plans d’études pour des personnes ayant un handicap. « Durant ces trois dernières années, une douzaine d’étudiants en situation de handicap ont bénéficié de cette bourse. Ils étudient tous à Maurice. Nous avons prévu différents types de bourses : aux lauréats, à ceux issus de familles vulnérables, et selon les social and merit criteria. Nous octroyons également cinq bourses aux étudiants à besoins spéciaux chaque année, et c’est uniquement pour étudier à Maurice. Le ministère agit selon la politique nationale et les provisions tombent sous cette politique. Bien qu’une bonne relation se soit établie entre Jane Constance et le ministère, nous n’avons malheureusement pas pu accéder à la demande telle que formulée par le père de Jane », laisse entendre la source.

Le cas de Jane Constance, ambassadrice et artiste de l’UNESCO pour la paix (2017) et gagnante de The Voice Kids France 2015, avait été soulevé à l’ajournement des travaux à la dernière séance parlementaire. Selon notre source au ministère de l’Éducation, la ministre Leela Devi Dookun-Luchoomun apportera d’autres éclaircissements à la prochaine séance parlementaire.