Everliving Printing est une micro-entreprise locale spécialisée dans l’impression sur t-shirts, notamment la production de t-shirts personnalisés pour tout âge. Elle peut ainsi imprimer la photo d’un individu ou d’une famille sur un t-shirt, le logo d’une entreprise, des citations et des proverbes, entre autres. Son propriétaire, Avishan Singh Jhurry, un habitant de Candos âgé de 31 ans, est entrepreneur à temps partiel. Mais il rêve de devenir chef d’entreprise et, surtout, d’exporter ses t-shirts vers les pays avoisinants. Rencontre.

Depuis qu’il est jeune, Avishan aspirait toujours à se lancer à son propre compte. Après avoir complété sa Form V, il a racheté un vidéoclub à Bonne-Terre. Après avoir travaillé pendant un bon bout de temps dans son vidéoclub, Avishan se voit forcé de fermer le magasin car le piratage gagnait du terrain sur le marché. Le jeune homme n’a alors d’autre choix que de prendre de l’emploi dans une société privée à Ébène. Deux ans après, il prend de l’emploi dans une autre société privée à Quatre-Bornes. Six mois après, il quitte son travail pour aller suivre une formation dans la réparation des ordinateurs.

« Quand j’ai terminé ma formation, j’ai décroché un emploi dans une organisation reconnue à Maurice sur une base contractuelle. Quand la compagnie a fermé ses portes, j’ai été déployé dans une société affiliée à elle. Depuis, je travaille toujours pour le compte de cette entreprise », dit-il.

Comment est-il devenu entrepreneur ? Avishan raconte qu’à l’époque ou il était au collège, il avait une autre perception de la vie. Pour lui, les études avancées ne sont pas vraiment importantes. « Pour moi, les études de base suffisent afin qu’une personne puisse se débrouiller dans la société. Je n’aspirais pas à faire des études avancées pour travailler pour le compte de quelqu’un d’autre. J’avais toujours envie de devenir entrepreneur », confie-t-il.

La chance lui sourit quand un proche, propriétaire d’un magasin, décide de se lancer dans l’impression sur les t-shirts. Il sollicite l’aide d’Avishan pour manier sa machine d’impression, d’autant que ce dernier avait reçu une formation non seulement en technique, mais aussi en photographie et design. « J’ai appris le design par moi-même et c’était une réussite. Quand mon beau-frère a fait appel à moi, je n’ai pas refusé. Je préparais des designs qu’il imprimait sur des t-shirts qu’il vendait ensuite dans son magasin. C’est ainsi que j’ai acquis de la connaissance et de l’expérience dans l’impression sur les vêtements », fait part le jeune homme.

Un beau jour, le proche d’Avishan décide de fermer son magasin pour passer à autre chose. Il propose à ce dernier d’acheter ses machines d’impression vu que le jeune homme maîtrisait parfaitement le métier. « C’était une occasion pour moi, voire une voie pour devenir entrepreneur et travailler à mon propre compte. Toutefois, je n’ai pas voulu démissionner de mon job, au cas où cela n’aurait pas fonctionné », relate le jeune entrepreneur.

Avishan est parvenu à acquérir les deux machines d’impression certes, mais il n’avait pas les moyens d’acheter les t-shirts de l’usine, ni de l’encre pour imprimer ses designs. « J’avais épuisé mes économies dans le rachat de ces deux machines. Je n’avais plus les moyens pour lancer mon entreprise mais je n’ai pas baissé les bras vu que je voulais à tout prix devenir entrepreneur », confie-t-il. Par conséquent, il décide de s’inscrire au SME Mauritius pour bénéficier de ses facilités sur le plan financier. Quand il venait de se lancer, Avishan n’imprimait que des photos personnalisées sur les t-shirts, c’est-à-dire que le client lui apporte une photo et il transfère le dessin sur le textile. Il fabriquait aussi des t-shirts à l’occasion des fêtes Cavadee et Maha Shivratree. Mais, Avishan va bien vite comprendre que cela ne suffira pas. Il aura à innover et produire des t-shirts tendance, très prisés chez les jeunes.

Avishan assurant que le dessin ait été bien imprimé sur le t-shirt

« J’ai alors entamé des recherches sur Internet pour voir les nouveaux modèles de t-shirts que je pourrai produire. J’ai réalisé que les t-shirts portant des citations ou des proverbes étaient bien à la mode. J’ai aussi découvert le Heat Transfer Vinyle (HTV), une technologie permettant de créer soi-même un dessin ou une citation sur un “ploter” pour ensuite le transférer sur le textile. Il y a une compagnie à Maurice, située à Pailles, qui commercialise ce HTV. J’en ai acheté quelques mètres pour essayer et j’ai commencé à fabriquer des t-shirts portant des citations », affirme Avishan.

Ce dernier devait maintenant faire connaître ses produits à la clientèle locale. Il choisit alors d’ouvrir une page Facebook ou il expose et met en vente tous les t-shirts portant ses designs. « À ce stade, je n’ai pas les moyens financiers pour ouvrir un magasin. Donc, je dois promouvoir et vendre mes produits sur Facebook. Les débuts ont été très difficiles, surtout pour avoir la confiance des gens. Ils ne voyaient pas les t-shirts en face et donc avaient des doutes au sujet de leur qualité. J’ai quand même réussi à en vendre quelques-uns. De bouche-à-oreille, la nouvelle s’est répandue dans la localité et le nombre de clients a commencé à doubler. J’ai aussi eu des clients difficiles qui ont commandé un t-shirt d’une taille spécifique. Par la suite, ils sont venus se plaindre de la taille. Pourtant, je prends bien les spécifications avant de produire un t-shirt personnalisé. Heureusement, je n’ai eu aucun reproche en ce qui concerne mes dessins », soutient le jeune homme.

Par ailleurs, grâce à SME Mauritius, Avishan a l’occasion de participer à des foires des PME où il expose mieux ses produits. « La première fois que j’ai participé à la foire des PME, j’avais imprimé des t-shirts à la maison pour les vendre dans la foire. Puis, la deuxième fois, j’ai apporté mes machines à la foire. Les clients étaient plus fascinés et j’ai pu vendre une bonne quantité de t-shirts », fait-il valoir.

La machine à impression

Comme projets d’avenir, Avishan aspire à devenir entrepreneur à plein-temps, c’est-à-dire, démissionner de son emploi pour se consacrer à son entreprise, nouvellement conçue. Il aspire à investir davantage dans le commerce afin que son entreprise figure parmi les entreprises les plus réussies à Maurice. Par ailleurs, Avishan travaille actuellement à domicile. Il projette de faire l’acquisition d’un emplacement, qui sera à la fois son atelier et son magasin, pour attirer plus de clients. Et comme tout autre petit entrepreneur local, le jeune homme aspire à exporter ses t-shirts, notamment dans les pays avoisinants où ses produits sont très à la demande.