Barclays Africa, dont fait partie Barclays Mauritius, a annoncé cette semaine une hausse de ses revenus et de ses profits pour l’exercice financier 2013 marqué, pour la première fois, par la consolidation des résultats des différentes agences au niveau continental. Le groupe Barclays Africa a des intérêts majoritaires dans des banques dans 10 pays africains, mais a aussi des bureaux de représentation dans deux autres pays.  
Les résultats pour l’exercice écoulé indiquent que les revenus du groupe Barclays Africa a augmenté de 8%, pour atteindre 59,4 milliards de rands, soit environ Rs 167,5 milliards au taux de change du jour (1 rand = Rs 2.82). Les profits attribuables aux détenteurs d’actions « ordinaire » se sont élevés à près de 12 milliards de rands (Rs 33,8 milliards), soit une progression de 20% comparativement à 2012. Les actifs totaux du groupe se chiffraient à 959,6 milliards de rands en fin décembre 2013, enregistrant une augmentation annuelle de 7%. Les crédits et autres avances accordées à la clientèle ont crû dans la même proportion pour atteindre 605,3 milliards de rands. Les résultats de 2013 montrent par ailleurs que le retour sur capital s’est amélioré, passant de 14,1% à 15,5%. Une tendance positive s’est aussi dessinée concernant les créances douteuses, mais le ratio coûts/revenus, indicateur de l’efficacité opérationnelle de l’institution bancaire, s’est légèrement détérioré (de 55,2% à 56,3%) en raison des dépenses accrues (+10% à 33,4 milliards de rands).  
Lors d’un point de presse tenu en Afrique du Sud, Maria Ramos, Chief Executive de Barclays Africa Group Ltd, a fait état de la satisfaction de la direction quant aux résultats réalisés en 2013, mettant en exergue la solidité du groupe tout en réaffirmant sa confiance dans la stratégie future. « Our strategy is to become the “Go-To-Bank” for our customers and clients across the continent, to bring the best of our Africa business together with the best ouf our global business, so that we are the first choice when clients and customers think about their banking needs », a-t-elle souligné.
La stratégie de Barclays Africa pour les trois prochaines années est de se positionner parmi les trois plus grandes banques en termes de revenus au niveau du marché sud-africain, mais également dans les autres quatre grands marchés hors Afrique du Sud, à savoir le Botswana, le Ghana, le Kenya et la Zambie. Le groupe veut également faire monter le taux de rendement sur capital dans une fourchette de 18 à 20%, réduire le ratio coûts/revenus à moins de 50%, augmenter la part des revenus des marchés autres que celui de l’Afrique du Sud entre 20 et 25% et réaliser une croissance supérieure à celle du marché dans certains segments, tels les cartes bancaires, les paiements, la bancassurance et les services aux multinationales.
« The creation of Barclays Africa is a crucial strategy play; very few other banks can clain this kind of franchise and our strategy is built around leveraging this competitive advantage », a ajouté Maria Ramos. Barclays Africa veut réaliser son plan de développement des activités au détail en Afrique du Sud aussi bien au niveau continental afin que le groupe puisse redevenir un leader dans ce marché précis. Barclays Africa poursuivra ses investissements pour consolider ses opérations dans le domaine du coporate banking et aussi pour prendre avantage des opportunités dans les opérations liées à la gestion de fortunes et d’actifs. Le groupe se propose aussi de renforcer son équipe de professionnels. Un programme d’investissements de l’ordre de 3 milliards de rands a été voté pour 2014 pour que le groupe puisse atteindre les objectifs précités. « We have a clear set of deliverables to create a truly pan-african franchise », a déclaré Maria Ramos.
La direction de Barclays Africa n’a pas révélé la contribution des différents pays aux résultats consolidés du groupe pour 2013. On sait que Barclays Mauritius a été incorporée comme une entité locale dans le cadre d’une opération de transformation et que le groupe n’avait pas l’autorisation pour acquérir une branche. « We have injected additional capital into Mauritius, which highlights that it is a key part of our Barclays Africa strategy », a déclaré un porte-parole du groupe.
Le groupe Barclays Africa a été formé après que les opérations d’Absa Group Ltd et de Barclays en Afrique ont été combinées en juillet 2013. Le groupe a alors changé de nom le 2 août 2013, prenant celui de Barclays Africa Group Ltd au lieu d’Absa Group Ltd. Il détient des intérêts majoritaires dans des banques basées en Afrique du Sud, au Botswana, au Ghana, au Kenya, à Maurice, au Mozambique, en Ouganda, aux Seychelles, en Tanzanie et en Zambie. Des bureaux de représentation sont opérés en Namibie et au Nigeria. De plus, Barclays Bank PLC a des opérations en Égypte et au Zimbabwe, qui sont placées sous la supervision du Barclays Africa Group.