L’artiste mauricien Arvin Ombika expose actuellement une toile dans une galerie italienne à Trente. L’exposition, organisée par un curateur d’art, Roberto Ronca, a pour thème « Les droits humains – La migration ». Notre compatriote a travaillé sur le Code QR pour l’illustrer. L’exposition se tient jusqu’au 6 janvier 2014. 
« Le Code QR est un type de codes barres en deux dimensions constitué de modules noirs disposés dans un carré à fond blanc. L’agencement de ces points définit l’information que contient le code. QR (abréviation de Quick response) signifie que le contenu du code peut-être décodé rapidement après avoir été lu par un lecteur de codes barres, un téléphone mobile, un smartphone ou encore une webcam. Son avantage est de pouvoir stocker plus d’informations qu’un code à barres et des données directement reconnues par des applications, permettant ainsi de déclencher facilement des actions comme naviguer vers un site internet, visiter un site web… ». Ainsi, tout mauricien migrant vers l’étranger ou étranger vers Maurice peuvent, à partir du Code QR de sa toile, accéder à son blog, qui peut être consulté à l’adresse suivante : http://arvinombika.blogspot.com/2013/08/problems-encountered-migrating-i…. Arvin Ombika les invite à y parler de leurs expériences. « Je leur demande de raconter les bons comme les mauvais moments sachant que, souvent, les mauvais sont plus nombreux lorsqu’une personne quitte son pays pour aller vivre ailleurs. » 
Arvin Ombika présente un homme aux ailes bleues planant sur le Code QR, qui se trouve en toile de fond. « L’homme est représentatif du migrant et j’ai travaillé les ailes à partir de ce qu’on trouve sur le logo des droits humains », fait-il ressortir. La toile mesure 1 mètre carré. Le Code QR est aussi une manière de migrer vers le virtuel. 
L’exposition, dont le vernissage a eu lieu le 28 septembre dernier, accueille les travaux de 115 artistes venus de 25 pays. Son objectif : soutenir et promouvoir l’art, l’hospitalité et le partage entre différentes nationalités et l’ouverture vers l’autre.