SANDRINE RUSSIE BEAUHARNAIS

Il était là

Et c’est ainsi que commença

Ce combat

Qui me laissa dans le désarroi

et me fit faire les cent pas.

Il était là

Sans foi ni loi,

Veillant au moindre faux pas

M’affaiblissant dans ma foi

Il était là

A l’intérieur de moi,

Là où j’avais autrefois donné la vie

Désormais ce refuge hébergeait la maladie

Pour combien de temps? Je ne sais pas

Nausées, perte de cheveux, perte de poids

Tout ceci me rappela qu’il était là

Finalement les résultats étaient là

Pendant un moment mon coeur s’arrêta

Le certificat affirma que

Cancer, il n’y en avait pas.

Ce jour-là, mon combat face au scélérat

S’acheva dans la joie