Photo illustration

Prithviraj Ramphul, connu sous le nom de Gooroo, a avoué aux enquêteurs que c’est dans un accès de colère qu’il a lancé une fausse alerte à la bombe à l’encontre du ministre Sudheer Maudhoo, avec pour but d’attirer son attention.

Cet habitant de Bon Acceuil, âgé de 56 ans, a contacté la police hier, mardi 7 janvier, aux alentours de 9h, affirmant qu’une bombe avait été placée au domicile du ministre de la Pêche et de l’Economie bleue, situé à Lallmatie.

Dès lors, les enquêteurs de la CID de Flacq, l’Anti Terrorism Squad, la Police Dog Section l’Emergency Response Unit, les officiers de la Fire & Rescue Service et la Bomb Disposal Unit avaient été déployés sur place.

Après inspection des lieux, aucun dispositif explosif n’a été retrouvé. Le suspect a très vite été appréhendé et interrogé par les enquêteurs de police.

Il a avoué les faits en déclarant avoir agi sous l’effet de l’alcool. « Mo ti sou sa ler-ma. Mo’nn dir sa bann parol-la dan koler parski depi boner mo’nn rod Sudhir Maudhoo, ki mo kamarad lekol, lor so portab, me li pa’nn reponn mo call. Akoz sa mo’nn ankoler, mo’nn koz ninport. Ofe sa zafer bom-la manti. Mo ti zis anvi gagn so latansion », a t-il expliqué.

La police a objecté à sa remise en liberté hier au tribunal de Flacq. Il a été renvoyé en détention au poste de police de la localité.