Depuis le 1er juillet dernier, les restrictions sur les congés de maternité des femmes fonctionnaires, employées des corps parapublics et des collectivités locales, sont enlevées. Ainsi, le “maternity leave on full pay” sera accordé pour une période indéfinie. Jusqu’à présent, le congé de maternité rémunéré se limitait uniquement à trois nourrissons. En sus de cela, la mère disposait d’une période de six mois pour allaiter sa progéniture. Désormais, il est possible d’allaiter son bébé pendant une heure ou par deux tranches de 30 minutes chacune.

« A female officer who is nursing her unweaned child will for that purpose, be entitled to permission as follows: (a) every day at time convenient to her and having regard to the needs of the child to : (i) two permissions of half-hour or (ii) one permission of one hour, (b) The permission for a period of six months from the date of confinement or such longer period as may be recommended by a medical practioner, and (ii) not deducted from the number of hours of work of the officer », souligne Jean-Maxy Simonet, Secretary for Public Service, dans une circulaire émise le 10 juillet dernier.

Celle-ci, qui porte le titre de “Maternity Leave and Permission to Nurse Unweaned Child”, indique que le ministère de la Fonction publique ne fait qu’appliquer une mesure contenue dans le Budget 2019- 2020. Il demande ainsi aux Supervising Officers de faire de sorte que l’octroi de congé de maternité ne remette pas en cause le bon déroulement du travail. « It should be ensured that the grant of the permission does not affect service deliver. The duration of the permission should also be complied with and appropriate arrangements be made to cover the work of the officer. »